Soirée autour d’un piano romantique et russe

Par Guilhem Fabre

À Moscou, nous rappelle Guilhem Fabre, le rapport à la musique classique est une véritable passion populaire ! Est-ce parce qu’il y a étudié que le jeune pianiste aime porter l’amour de son art sur les scènes les plus inattendues ? À son agenda, un projet de camion-scène pour emmener la musique partout où on ne la trouve pas… À son actif, des collaborations fécondes avec le théâtre : en mars 2016, il fut pianiste et joua le Roi de France pour une tournée taïwanaise du Lear d’Olivier Py. En 2017, on l’a vu au Festival d’Avignon avec Olivier Py encore, à nouveau pianiste et comédien dans Les Parisiens. Auparavant, il s’est distingué par un parcours d’excellence placé sous les mânes de grands interprètes contemporains auprès desquels il aime parfaire son art, parmi lesquels – pour ne citer que lui – François-René Duchâble, un autre passionné de transmission que vous avez pu entendre la saison passée au Théâtre (Napoléon à Sainte-Hélène). Mozart, Schumann, Chopin, Tchaïkovsky, Rachmaninov, Prokofiev, Shchedrin : le romantisme et la Russie sont les deux entrées de cette soirée pour laquelle Guilhem Fabre a concocté un programme qui résonne comme la promesse d’un magnifique moment de musique et de poésie… qui ménagera bien sûr son lot de surprises !

grande salle

pour toute la famille

Durée : environ 1 h 30

Tarif

de 8 à 25 euros

Réservez

Liens

Piano Guilhem Fabre

Photo Laurent Wangermez

Soirée autour d’un piano romantique et russe

Par Guilhem Fabre

Musique / Tous les spectacles

À Moscou, nous rappelle Guilhem Fabre, le rapport à la musique classique est une véritable passion populaire ! Est-ce parce qu’il y a étudié que le jeune pianiste aime porter l’amour de son art sur les scènes les plus inattendues ? À son agenda, un projet de camion-scène pour emmener la musique partout où on ne la trouve pas… À son actif, des collaborations fécondes avec le théâtre : en mars 2016, il fut pianiste et joua le Roi de France pour une tournée taïwanaise du Lear d’Olivier Py. En 2017, on l’a vu au Festival d’Avignon avec Olivier Py encore, à nouveau pianiste et comédien dans Les Parisiens. Auparavant, il s’est distingué par un parcours d’excellence placé sous les mânes de grands interprètes contemporains auprès desquels il aime parfaire son art, parmi lesquels – pour ne citer que lui – François-René Duchâble, un autre passionné de transmission que vous avez pu entendre la saison passée au Théâtre (Napoléon à Sainte-Hélène). Mozart, Schumann, Chopin, Tchaïkovsky, Rachmaninov, Prokofiev, Shchedrin : le romantisme et la Russie sont les deux entrées de cette soirée pour laquelle Guilhem Fabre a concocté un programme qui résonne comme la promesse d’un magnifique moment de musique et de poésie… qui ménagera bien sûr son lot de surprises !

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)