Les ciné au Théâtre

En collaboration avec Cinémanie et

les Amis du Théâtre

Entrée libre

Toutes les projections se déroulent dans la Grande salle.

 

YOYO

Réalisé par Pierre Etaix

Autour du spectacle Le Pas Grand-chose.

Mercredi 14 novembre à 19 h 30

1965 – 1 h 32

+

+

Un millionnaire vit dans sa demeure gigantesque. Lorsqu’un cirque passe en ville, il reconnaît son amour de jeunesse, accompagné d’un jeune clown, Yoyo, dont il apprend qu’il est le père. Bientôt ruiné par la crise de 1929, il prend la route en compagnie de l’écuyère et de son fils.

Dans ce chef-d’œuvre aussi riche en gags qu’en poésie, Pierre Etaix rend un hommage vibrant au cirque et au cinéma. Des années folles aux Trente glorieuses, le film retrace 40 ans d’histoire de France et du cinéma, dont on suit les évolutions : du cinéma muet, hommages à Charlie Chaplin et Federico Fellini, jusqu’à l’arrivée du petit écran moqué par le cinéaste.

L’amour du cirque, la poésie, l’humour de ce film, nous ont donné envie de programmer Yoyo, en écho à la conférence pataphysique de Johan Le Guillerm Le Pas Grand-chose.

LA FLÛTE ENCHANTÉE

Réalisé par Ingmar Bergman

Autour du spectacle Petit, moyen, grand… ou le fantôme de l’Opéra.

Jeudi 6 décembre à 19 h 30

1975 – 2 h 15

+

+

Le Prince Tamino part délivrer Pamina, fille de la Reine de la Nuit, prisonnière du mage Sarastro. Il est accompagné dans son périple de l’oiseleur Papageno, et reçoit pour le protéger une flûte enchantée…
Le réalisateur suédois adapte l’opéra de Mozart au cinéma avec une idée en tête : rendre l’opéra accessible au plus grand nombre. Pari réussi, car l’émerveillement est au rendez-vous. Et si le scénario épure volontairement le livret d’origine, la composition de Mozart elle, est bien là, lumineuse et universelle.
Une projection pour découvrir l’opéra en famille ! Après cette entrée en matière cinématographique, vous attend un autre voyage initiatique Petit, moyen, grand… ou le fantôme de l’Opéra, avec, cette fois, des chanteurs en chair et en os !

LA VISITE DE LA FANFARE

Réalisé par Eran Kolirin

Autour du spectacle Le voyage de D. Cholb, ou penser contre soi-même

Mardi 5 février à 19 h 30

2007 – 1 h 25

+

+

Il est parfois nécessaire de sortir des grands classiques pour découvrir de petites pépites. Primé dans de nombreux festivals, dont le festival de Cannes où il a reçu le prix du jury dans la catégorie « Un certain regard », La visite de la fanfare est pourtant resté discret.

Venue d’Égypte pour inaugurer un centre culturel arabe en Israël, la fanfare de la police d’Alexandrie arrive à l’aéroport, sans hôte pour les accueillir. Ils vont vite se perdre et cherchant leur chemin, arriver dans une petite ville oubliée dans le désert israélien. Ces deux peuples étrangers n’ont d’autre choix que d’apprendre à se connaître dans un film qui laisse place à l’espoir et la fraternité.

Une résonance toute naturelle avec Le voyage de Dranreb Cholb, ou penser contre soi-même, spectacle qui fait naviguer entre Palestine et Israël.

OCTOBRE

Réalisé par Sergueï M. Eisenstein

Autour du spectacle Les justes

Mercredi 6 mars à 19 h 30

1927 – 1 h 52

+

+

Pionnier du septième art, Eisenstein est le premier cinéaste à utiliser le montage pour raconter une histoire, alternant  gros plans et vues d’ensemble, images fixes et mouvements de foule… En réalisant Octobre, il se met au service de la cause bolchevique pour célébrer les 10 ans de la révolution de 1917. Le film débute avec la fin du régime tsariste. Dans la capitale Petrograd, la foule fait tomber la statue d’Alexandre III, mais la guerre ne s’arrête pas pour autant et la famine persiste. Le peuple se révolte contre l’injustice sociale jusqu’au soulèvement armé des partisans de Lénine et Trotski qui mèneront aux événements d’octobre 1917.
Le spectacle Les Justes nous contera un autre combat contre l’injustice, toujours en Russie, mais en 1905.

 

 

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)