Quelques notes de François-René Duchâble à Auxerre

Quelques notes de François-René Duchâble à Auxerre

François-René Duchâble, pianiste de renommée internationale, a arrêté sa grande carrière il y a une quinzaine d’années. Depuis, il parcourt la France à la rencontre de nouveaux publics et populations éloignées de la musique classique. À l’invitation du Théâtre – scène conventionnée d’Auxerre, il nous a fait l’honneur de venir pour quelques jours en octobre 2016 dans la capitale icaunaise.

 

Sensibilisation à la musique classique

La venue du musicien à l’ADAPT et à l’IME des Isles a provoqué un grand enthousiasme dans les deux établissements. François-René Duchâble a ravi le public adulte, adolescent et enfant avec ses démonstrations musicales de morceaux romantiques. Les enfants ont même pu s’essayer au jeu, guidés par l’artiste.

À la rencontre des élèves des CHAM

À l’auditorium du Conservatoire d’Auxerre, devant un public très jeune, François-René Duchâble a abordé son parcours de vie et son point de vue sur la carrière de musicien. Les jeunes apprentis-musiciens voulaient surtout savoir comment il a commencé sa carrière et comment il a atteint son incroyable niveau de maîtrise de l’instrument. L’artiste n’a pas hésité à glisser quelques conseils et a impressionné le public avec ses démonstrations au piano : jouer avec le nez ou les fesses…

SAMSUNG CSC

Clin d’œil auxerrois : concert-spectacle à la Salle d’Eckmühl

Salle d’Eckmühl, le trésor caché de la Ville d’Auxerre, est située dans l’ancien palais de comtes. La fille du Maréchal Davout, Louise Adélaïde de Blocqueville, y a laissé du mobilier du XIXe siècle, des objets personnels, des ouvrages et des correspondances pour témoigner de la vie de son père. Dans l’intimité de la salle, baignée dans le décor de l’époque de Napoléon, le virtuose du piano en compagnie de son ami comédien Alain Carré ont transporté le public au temps des batailles de l’empereur.

Napoléon à Sainte-Hélène sur les planches du Théâtre d’Auxerre

La partie la plus pénible pour le célèbre musicien, qui dit préférer jouer devant les vaches près de sa maison que devant une salle pleine d’amateurs de musique classique, ébloui par les projecteurs… Heureusement, il trouve son réconfort dans la présence d’Alain Carré, son collaborateur artistique de longue date. Lors du concert, la musique de Beethoven interprétée magistralement par François-René Duchâble s’emmêlait parfaitement avec les lettres du Maréchal Davout, de Napoléon, les textes de Victor Hugo et d’Emmanuel de Las Cases, lus par le comédien.

'

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)