Après la fin

Par la compagnie Le Beau Danger

L’humanité, un legs inaliénable ? Où un fin vernis prompt à s’écailler quand les circonstances le commandent ? Avec cette tragi-comédie pour deux acteurs aux allures de thriller souterrain à l’humour féroce, Le Beau Danger nous tient au-dessus de l’abîme. Lendemain d’apocalypse. Louise se réveille dans l’abri antiatomique que Mark, son collègue, a aménagé au fond de son jardin. Ils sont seuls. De leur vie passée, il ne reste rien. Pas même pour Louise le souvenir de la déflagration. Mark l’a transportée jusque-là, inconsciente. À la sidération succèdent bientôt les questions, d’autant que Louise croit entendre des voix au-dehors. Mark le mal-aimé, victime des moqueries de ses collègues et du dédain de Louise dont il est secrètement amoureux, est-il un sauveur ou un tortionnaire ? Dans cet univers en réduction qu’est le bunker, qui est le maître du jeu ? Avec la faim qui s’invite tombent les derniers filtres et s’engage alors une lutte de pouvoir féroce. Jeune metteur en scène, Maxime Contrepois reprend avec ce texte de Dennis Kelly le fil d’un questionnement sur la faculté des situations extrêmes à mettre notre humanité à nu. Dans cette archéologie de la violence, les rôles s’échangent, les visages se déforment et produisent un vertige troublant. Après la fin est une danse drôle et macabre entraînant Mark et Louise dans leur tentative de rester humain.

 

grande salle

à partir de 15 ans

Durée : 1 h 30

Tarif

de 8 à 25 €

Réservez

Texte Dennis Kelly

Traduction Olivier Werner et Pearl Manifold

L’arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.

Mise en scène Maxime Contrepois

Scénographie Margaux Nessi

Décor ateliers de la Comédie de Caen

Lumière Sébastien Lemarchand

Son Baptiste Chatel

Vidéo Thomas Rathier

Dramaturgie Olivia Barron

Avec Jules Sagot et Elsa Agnès

Photo Frank Herfort/plainpicture 

Production Le Beau Danger Coproduction l’Espace des Arts - Scène nationale de Chalon-sur-Saône, Comédie de Caen - Centre dramatique national de Normandie, Atheneum - Dijon et Le Théâtre - scène conventionnée d’Auxerre Avec le soutien de la Ville de Dijon et de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté

Après la fin

Par la compagnie Le Beau Danger

Théâtre / Tous les spectacles

L’humanité, un legs inaliénable ? Où un fin vernis prompt à s’écailler quand les circonstances le commandent ? Avec cette tragi-comédie pour deux acteurs aux allures de thriller souterrain à l’humour féroce, Le Beau Danger nous tient au-dessus de l’abîme. Lendemain d’apocalypse. Louise se réveille dans l’abri antiatomique que Mark, son collègue, a aménagé au fond de son jardin. Ils sont seuls. De leur vie passée, il ne reste rien. Pas même pour Louise le souvenir de la déflagration. Mark l’a transportée jusque-là, inconsciente. À la sidération succèdent bientôt les questions, d’autant que Louise croit entendre des voix au-dehors. Mark le mal-aimé, victime des moqueries de ses collègues et du dédain de Louise dont il est secrètement amoureux, est-il un sauveur ou un tortionnaire ? Dans cet univers en réduction qu’est le bunker, qui est le maître du jeu ? Avec la faim qui s’invite tombent les derniers filtres et s’engage alors une lutte de pouvoir féroce. Jeune metteur en scène, Maxime Contrepois reprend avec ce texte de Dennis Kelly le fil d’un questionnement sur la faculté des situations extrêmes à mettre notre humanité à nu. Dans cette archéologie de la violence, les rôles s’échangent, les visages se déforment et produisent un vertige troublant. Après la fin est une danse drôle et macabre entraînant Mark et Louise dans leur tentative de rester humain.

 

Autour du spectacle

Lecture apéritive

jeudi 31 janvier à 19 h

durée 30 mn

Noir clair. Dans tout l'univers. La fin selon Samuel Beckett

par les Amis du Théâtre

 

Bord plateau 

rencontre avec l’équipe artistique

à l’issue de la représentation

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)

Le théatre

GRATUIT
VOIR