Belladonna

Par la compagnie Pernette

Petits ou grands, nous aimons tous les histoires de sorcières. Avec deux interprètes à ses côtés, la chorégraphe Nathalie Pernette ouvre la scène comme un grimoire et enflamme nos imaginations. Quel plus grand plaisir que de jouer à (se) faire peur ?

Dans l’obscurité du théâtre, les pupilles se dilatent. Curieux hasard, la petite baie noire de la belladonne exerce le même effet ; elle était d’ailleurs utilisée à ce titre par les belles de la Renaissance, d’où son nom… Remède, drogue ou poison, elle résume à elle seule le charme vénéneux de la sorcière, réputée à en maîtriser les secrets. Avec ce spectacle plein de magie, Nathalie Pernette a choisi d’en revisiter le riche imaginaire. Oubliez cependant balais et chapeaux pointus. Ici, ce ne sont que chevelures noires interminables, ongles démesurés formant des  ombres chinoises, gestuelles serpentines ou géométriques… Les sorcières de Nathalie Pernette ont un air d’Asie. Composé comme une suite de tableaux, Belladonna nous entraîne à leur suite dans une chevauchée au long cours, entre frisson et malice. Sur fond de brasier, de fumées vertes explosant sur de grands tulles, les trois interprètes nous dévoilent leurs recettes mystérieuses et se figent lorsque résonne la voix lugubre de l’inquisition… Mais elles voyagent aussi sur des airs de jazz ou de blues, et s’amusent en toute liberté de jeux de balles enfantins, de séquences vidéo humoristiques filmées à la Méliès. Noir mais lumineux, ce spectacle est une ode sensible à la magie, à la création mais aussi aux multiples visages de la féminité…

grande salle

à partir de 6 ans

Durée : 1 h

Tarif

de 8 à 25 euros

Réservez

Chorégraphie Nathalie Pernette, assistée de Regina Meier

Avec Nathalie Pernette, Nicole Pernette, Laure Wernly et la participation filmée de Marguerite Rey-Vergoli

Création musicale Franck Gervais

Costumes Fabienne Desflèches

Direction technique Stéphane Magnin

Création lumières et régie images Caroline Nguyen

Création des images Guillaume Bertrand

Photos Michel Petit

Créé le 26 février 2019 au Théâtre – scène nationale de Saint-Nazaire. Production et accueil en résidence Association Na / Compagnie Pernette, Centre Chorégraphique National de Nantes, Le Théâtre - scène nationale de Saint-Nazaire, Les 2 Scènes - scène nationale de Besançon, Espace Germinal - Scène de l’Est Valdoisien - Escales Danse en Val d’Oise, Le Rive Gauche - scène conventionnée à Saint-Etienne-du-Rouvray, Scènes Vosges – scène conventionnée à Épinal, Communauté de Communes du Pays de Falaise et Ville de Falaise, La Minoterie – scène conventionnée à Dijon et Ville de Dijon, l’Espace Sarah Bernhardt de Goussainville, Saison c@p25 - Conseil départemental du Doubs Avec le soutien de la Ville de Besançon, du Conseil départemental du Doubs, du Conseil départemental du Val d’Oise, de l’Adami, de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, de l’Atelier de Fabrique Artistique, de la Ville de Besançon, du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, du conseil départemental du Doubs. La compagnie est devenue Compagnie Nationale (CERNI) en 2017

Belladonna

Par la compagnie Pernette

Danse / Tous les spectacles

Petits ou grands, nous aimons tous les histoires de sorcières. Avec deux interprètes à ses côtés, la chorégraphe Nathalie Pernette ouvre la scène comme un grimoire et enflamme nos imaginations. Quel plus grand plaisir que de jouer à (se) faire peur ?

Dans l’obscurité du théâtre, les pupilles se dilatent. Curieux hasard, la petite baie noire de la belladonne exerce le même effet ; elle était d’ailleurs utilisée à ce titre par les belles de la Renaissance, d’où son nom… Remède, drogue ou poison, elle résume à elle seule le charme vénéneux de la sorcière, réputée à en maîtriser les secrets. Avec ce spectacle plein de magie, Nathalie Pernette a choisi d’en revisiter le riche imaginaire. Oubliez cependant balais et chapeaux pointus. Ici, ce ne sont que chevelures noires interminables, ongles démesurés formant des  ombres chinoises, gestuelles serpentines ou géométriques… Les sorcières de Nathalie Pernette ont un air d’Asie. Composé comme une suite de tableaux, Belladonna nous entraîne à leur suite dans une chevauchée au long cours, entre frisson et malice. Sur fond de brasier, de fumées vertes explosant sur de grands tulles, les trois interprètes nous dévoilent leurs recettes mystérieuses et se figent lorsque résonne la voix lugubre de l’inquisition… Mais elles voyagent aussi sur des airs de jazz ou de blues, et s’amusent en toute liberté de jeux de balles enfantins, de séquences vidéo humoristiques filmées à la Méliès. Noir mais lumineux, ce spectacle est une ode sensible à la magie, à la création mais aussi aux multiples visages de la féminité…

Autour du spectacle

Stages de danse / samedi 30 novembre, dimanche 1er décembre, samedi 18 et dimanche 19 janvier / par Nathalie Pernette / sur inscription
Ciné au Théâtre / Mardi 24 mars à 19 h 30 / Le Renne blanc réalisé par Erik Blomberg
Lecture apéritive / jeudi 9 avril à 19 h / La ronde des sorcières / par Les Amis du Théâtre / durée 30 mn

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)