Événement Passé

Rencontre avec Boris Cyrulnik

Mercredi 19 juin à 18 h 30

La Scène des Idées

Réparer sa vie : du récit à la résilience

Neuropsychiatre connu pour ses travaux sur la résilience, il est le dernier invité de La Scène des Idées pour cette saison, en partenariat avec le Cercle Condorcet et Sciences Humaines. La rencontre sera animée par Héloïse Lhérété.

Comment retrouver le chemin d’une vie heureuse après un traumatisme ? Peut-on reprendre un développement harmonieux après un accident, un deuil, une blessure, une expérience de la violence, de l’abandon, de la maltraitance, de la rupture, de l’horreur ? A ces questions, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, lui-même rescapé du nazisme, répond par un constat : malgré les blessures de la vie, certains s’en tirent, travaillent, aiment, créent, fondent une famille, développent de l’ambition, des projets, des inventions,  parfois des œuvres… Ce processus de réparation de soi porte un nom : la résilience.

Dans son nouveau livre, La nuit j’écrirai des soleils (Odile Jacob), Boris Cyrulnik s’intéresse plus particulièrement aux écrivains qui ont su « écrire des soleils » malgré des enfances fracassées. Il montre que le récit est un puissant opérateur de résilience. La mise en récit reconfigure le fonctionnement cérébral. Elle a le pouvoir faire surgir deux éléments essentiels : du sens et du soutien. Du sens, car le récit permet d’organiser son histoire et de modifier la manière dont on perçoit les événements. Du soutien, car partager son récit avec d’autres, du moment qu’ils sont en capacité de l’entendre et le comprendre, a un effet sécurisant.

Boris Cyrulnik est reconnu mondialement comme l’un des spécialistes de la résilience. Il s’est fait connaître du grand public avec la publication de nombreux ouvrages comme Un merveilleux malheur (1999), Les vilains petits canards  (2001), Sauve-toi la vie t’appelle (2012), Psychothérapie de Dieu (2017).  Il a aussi préfacé Les Troubles de l’enfant, coordonné par Héloïse Lhérété et Jean-François Marmion (éd. Sciences Humaines).

Grande salle

Durée : 2 h

Tarif

Entrée libre

Rencontre avec Boris Cyrulnik

Conférence

Mercredi 19 juin à 18 h 30

La Scène des Idées

Réparer sa vie : du récit à la résilience

Neuropsychiatre connu pour ses travaux sur la résilience, il est le dernier invité de La Scène des Idées pour cette saison, en partenariat avec le Cercle Condorcet et Sciences Humaines. La rencontre sera animée par Héloïse Lhérété.

Comment retrouver le chemin d’une vie heureuse après un traumatisme ? Peut-on reprendre un développement harmonieux après un accident, un deuil, une blessure, une expérience de la violence, de l’abandon, de la maltraitance, de la rupture, de l’horreur ? A ces questions, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, lui-même rescapé du nazisme, répond par un constat : malgré les blessures de la vie, certains s’en tirent, travaillent, aiment, créent, fondent une famille, développent de l’ambition, des projets, des inventions,  parfois des œuvres… Ce processus de réparation de soi porte un nom : la résilience.

Dans son nouveau livre, La nuit j’écrirai des soleils (Odile Jacob), Boris Cyrulnik s’intéresse plus particulièrement aux écrivains qui ont su « écrire des soleils » malgré des enfances fracassées. Il montre que le récit est un puissant opérateur de résilience. La mise en récit reconfigure le fonctionnement cérébral. Elle a le pouvoir faire surgir deux éléments essentiels : du sens et du soutien. Du sens, car le récit permet d’organiser son histoire et de modifier la manière dont on perçoit les événements. Du soutien, car partager son récit avec d’autres, du moment qu’ils sont en capacité de l’entendre et le comprendre, a un effet sécurisant.

Boris Cyrulnik est reconnu mondialement comme l’un des spécialistes de la résilience. Il s’est fait connaître du grand public avec la publication de nombreux ouvrages comme Un merveilleux malheur (1999), Les vilains petits canards  (2001), Sauve-toi la vie t’appelle (2012), Psychothérapie de Dieu (2017).  Il a aussi préfacé Les Troubles de l’enfant, coordonné par Héloïse Lhérété et Jean-François Marmion (éd. Sciences Humaines).

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)