Événement Passé

De Ulysse à Daech : une autre histoire de la stratégie

LA SCÈNE DES IDÉES

 

En partenariat avec Sciences Humaines et Le Cercle Condorcet

Dans l’Iliade et l’Odyssée, Homère met en scène deux personnages phares : Achille symbolise la force du guerrier qui recherche la puissance et la gloire ; Ulysse incarne la ruse du stratège qui trompe l’adversaire pour remporter la victoire. Cette dualité de la ruse et de la force façonne la stratégie dans le monde occidental. On la retrouve chez Machiavel ou La Fontaine à travers les figures du renard, fourbe et intelligent, et du lion, fort et sûr de sa vertu. La ruse est souvent l’arme du faible, qui contourne le champ de bataille et piège l’ennemi lorsqu’il ne peut le vaincre en face à face. Aujourd’hui, elle est au coeur des conflits : elle est employée par les organisations terroristes, comme Daech, pour semer la panique dans les populations. Elle est utilisée par les Etats qui mettent en place des stratégies d’intoxication pour déstabiliser leurs ennemis. Nous proposons ici un grand voyage dans l’histoire de la stratégie, à partir de ce dialogue interrompu entre Ulysse et Achille, la ruse et la force.

Jean-Vincent Holeindre est professeur de science politique à l’université Paris 2 et directeur scientifique de l’Institut de recherche stratégique de l’école militaire (IRSEM). Il est membre du conseil scientifique des Entretiens d’Auxerre. Il a publié La ruse et force, Une autre histoire de la stratégie (Perrin, 2017, Prix Emile Perreau-Saussine).

De Ulysse à Daech : une autre histoire de la stratégie

Actions culturelles

LA SCÈNE DES IDÉES

 

En partenariat avec Sciences Humaines et Le Cercle Condorcet

Dans l’Iliade et l’Odyssée, Homère met en scène deux personnages phares : Achille symbolise la force du guerrier qui recherche la puissance et la gloire ; Ulysse incarne la ruse du stratège qui trompe l’adversaire pour remporter la victoire. Cette dualité de la ruse et de la force façonne la stratégie dans le monde occidental. On la retrouve chez Machiavel ou La Fontaine à travers les figures du renard, fourbe et intelligent, et du lion, fort et sûr de sa vertu. La ruse est souvent l’arme du faible, qui contourne le champ de bataille et piège l’ennemi lorsqu’il ne peut le vaincre en face à face. Aujourd’hui, elle est au coeur des conflits : elle est employée par les organisations terroristes, comme Daech, pour semer la panique dans les populations. Elle est utilisée par les Etats qui mettent en place des stratégies d’intoxication pour déstabiliser leurs ennemis. Nous proposons ici un grand voyage dans l’histoire de la stratégie, à partir de ce dialogue interrompu entre Ulysse et Achille, la ruse et la force.

Jean-Vincent Holeindre est professeur de science politique à l’université Paris 2 et directeur scientifique de l’Institut de recherche stratégique de l’école militaire (IRSEM). Il est membre du conseil scientifique des Entretiens d’Auxerre. Il a publié La ruse et force, Une autre histoire de la stratégie (Perrin, 2017, Prix Emile Perreau-Saussine).

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)