Duo DéMa

Par Mathilde Salvi et Marion Julien

Piano et saxophone ? Un tandem original et trop rare dans l’univers de la musique classique… Pleins feux sur un formidable répertoire à l’écart des chemins balisés.

Né au cœur du XIXe siècle en pleine révolution industrielle, le saxophone est un instrument jeune et parfois méconnu hors des musiques électriques et jazz où sa brillance excelle. Mails il a plus à dire encore…  Et pour le faire entendre à nouveau, Mathilde Salvi (saxophone) et Marion Julien (piano) ont choisi de nous entraîner loin de la jungle des villes, sur des chemins buissonniers ou lointains, à la croisée de traditions qui mettent en lumière bien d’autres facettes de l’invention d’Adolphe Sax. Les pièces qui composent ce programme ont été écrites au cours de la première moitié du XXe siècle. Certaines sur des chemins impressionnistes où flotte le souvenir de Fauré, de Debussy – Impressions d’automne (André Caplet), Sonate en Ut dièse (Fernande Decruck). D’autres dans une veine sensible et populaire que traduisent des thèmes tels que Tableaux de Provence de Paule Maurice, Ballade de Henri Tomasi, inspiré d’une mélodie galloise ou encore Scaramouche de Darius Milhaud, aux accents sud-américains. Quant à Fantaisie Impromptu (André Jolivet), il nous ramène comme un point de confluence au jazz, ce folklore américain… La soirée compte sept pièces, à entendre au fil d’un cheminement de 90 minutes au détour duquel nous serons aussi invités à goûter les vers de Suzanne Malard (en écho à Ballade d’Henri Tomasi) ainsi que de deux auteures bourguignonnes, Colette et Marie Noël.

Piano Marion Julien

Saxophone Mathilde Salvi

Photo Éric Legret

Duo DéMa

Par Mathilde Salvi et Marion Julien

Musique / Tous les spectacles

Piano et saxophone ? Un tandem original et trop rare dans l’univers de la musique classique… Pleins feux sur un formidable répertoire à l’écart des chemins balisés.

Né au cœur du XIXe siècle en pleine révolution industrielle, le saxophone est un instrument jeune et parfois méconnu hors des musiques électriques et jazz où sa brillance excelle. Mails il a plus à dire encore…  Et pour le faire entendre à nouveau, Mathilde Salvi (saxophone) et Marion Julien (piano) ont choisi de nous entraîner loin de la jungle des villes, sur des chemins buissonniers ou lointains, à la croisée de traditions qui mettent en lumière bien d’autres facettes de l’invention d’Adolphe Sax. Les pièces qui composent ce programme ont été écrites au cours de la première moitié du XXe siècle. Certaines sur des chemins impressionnistes où flotte le souvenir de Fauré, de Debussy – Impressions d’automne (André Caplet), Sonate en Ut dièse (Fernande Decruck). D’autres dans une veine sensible et populaire que traduisent des thèmes tels que Tableaux de Provence de Paule Maurice, Ballade de Henri Tomasi, inspiré d’une mélodie galloise ou encore Scaramouche de Darius Milhaud, aux accents sud-américains. Quant à Fantaisie Impromptu (André Jolivet), il nous ramène comme un point de confluence au jazz, ce folklore américain… La soirée compte sept pièces, à entendre au fil d’un cheminement de 90 minutes au détour duquel nous serons aussi invités à goûter les vers de Suzanne Malard (en écho à Ballade d’Henri Tomasi) ainsi que de deux auteures bourguignonnes, Colette et Marie Noël.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)