Événement Passé

Ermen, titre provisoire

De Pascal Tokatlian / Par Robert Trenton Compagnie

On n’oublie pas, comme une fatalité qui nous rattrape inexorablement. Le comédien Pascal Tokatlian n’a pas oublié ses origines arméniennes. Et aujourd’hui, il n’a pas oublié cette vérité intime, tapie au fond de lui, trop longtemps tue : s’il entre en scène, c’est avant tout pour poser, avec intelligence et sensibilité, la question de la construction identitaire. Qu’est-ce qu’être arménien aujourd’hui ? Comment décrypter l’horreur d’un génocide, étouffé dans le déni, pour envisager un avenir commun possible ? Auteur et interprète, Pascal Tokatlian nous emporte dans la tension des interrogations, des quêtes, d’un nécessaire devoir de mémoire, au fil d’un récit mêlant la voix des victimes du génocide arménien en Turquie et celle de l’un de leur descendant, né en France. Façon d’accorder aux morts ce qui leur est dû. Façon de rendre la parole aux vivants. Les témoignages bouleversants des rescapés recueillis par le journaliste Aram Andonian, lui-même déporté en 1916, s’entrecroisent avec les souvenirs familiaux du comédien, échos émouvants, drôles parfois, autour de l’arménité et de la question de la transmission. Un théâtre vif, poignant, comme un cérémonial de retrouvailles.

Texte Pascal Tokatlian et témoignages de victimes du génocide arménien,  recueillis par Aram Andonian
Avec Pascal Tokatlian, Gaguik Mouradian
Musique Gaguik Mouradian
Lumières Olivier Oudiou
Maquillage Cécile Kretschmar

Photo Olivier Chabrillange

Remerciements au Théâtre de l’Aquarium à Paris.

Ermen, titre provisoire

De Pascal Tokatlian / Par Robert Trenton Compagnie

Théâtre

On n’oublie pas, comme une fatalité qui nous rattrape inexorablement. Le comédien Pascal Tokatlian n’a pas oublié ses origines arméniennes. Et aujourd’hui, il n’a pas oublié cette vérité intime, tapie au fond de lui, trop longtemps tue : s’il entre en scène, c’est avant tout pour poser, avec intelligence et sensibilité, la question de la construction identitaire. Qu’est-ce qu’être arménien aujourd’hui ? Comment décrypter l’horreur d’un génocide, étouffé dans le déni, pour envisager un avenir commun possible ? Auteur et interprète, Pascal Tokatlian nous emporte dans la tension des interrogations, des quêtes, d’un nécessaire devoir de mémoire, au fil d’un récit mêlant la voix des victimes du génocide arménien en Turquie et celle de l’un de leur descendant, né en France. Façon d’accorder aux morts ce qui leur est dû. Façon de rendre la parole aux vivants. Les témoignages bouleversants des rescapés recueillis par le journaliste Aram Andonian, lui-même déporté en 1916, s’entrecroisent avec les souvenirs familiaux du comédien, échos émouvants, drôles parfois, autour de l’arménité et de la question de la transmission. Un théâtre vif, poignant, comme un cérémonial de retrouvailles.

Autour du spectacle

Répétition publique
lundi 18 novembre à 19 h
au studio

 

Bord plateau
mercredi 20 novembre
rencontre avec Pascal Tokatlian

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)