Événement Passé

Floating Flowers

Par B. DANCE

Une fois par an lors du Ghost Festival, les habitants de Taïwan se rassemblent à proximité des rivières et des lacs pour confier à l’eau de petits lampions, symboles des âmes qui voyagent au gré de l’existence. De ce rituel qui lie si intimement le mouvement et la vie, le jeune chorégraphe Po-Cheng Tsai a dérivé une formidable invitation à la danse. Ses Floating Flowers sont huit en scène, quatre femmes et quatre hommes, tous vêtus de tulle blanc. Conçu comme un mémorial dédié au père disparu du chorégraphe, Floating Flowers est une pièce dense et recueillie mais non dénuée d’espièglerie, à l’image de danseurs se faisant à l’occasion la courte échelle pour former d’éphémères géants sautillant avec une grâce de Sylphide ! Avec un plaisir contagieux, les interprètes empruntent leurs mouvements intimes à l’eau, orchestrent une traversée graduelle du deuil au tourbillon de la vie, parfois jusqu’à la transe. Irriguée par les influences orientales (qi gong, tai-chi…), la pièce évoque aussi les danses aborigènes des peuples originaires de l’île, en contraste avec des mouvements de street dance, des réminiscences de grands ballets ou des éclairs flamenco. Une liberté de formes qui fait de cette danse des antipodes un témoignage à la portée universelle sur le devenir des hommes, en même temps que l’expression d’un authentique héritage culturel. Un pur moment de poésie visuelle dont l’élan vital a ravi les cœurs au Festival d’Avignon 2016.

grande salle

pour toute la famille

Durée : 1 h

Tarif

de 8 à 25 euros

Réservez

Liens

Direction artistique et chorégraphie Po-Cheng Tsai

Interprétation Chien-Chih Chang, Sheng-Ho Chang, Yuan-Hao Chang, Yu Chang, Peng-Ray Huang, I-Han Huang, Ming-Hsuan Liu, Li-An Lo

Direction technique, lumières et décors Otto Chang

Mise en scène Yu-Wen Huang

Musique Rockid Lee

Création visuelle Po-Chih Chang, Yon-Yun Deng

Documentaire Meng-Hsueh Ho

Graphisme Johnson Wang

Photographie Yi-Wen Chou, Chang-Chih Chen

Avec le soutien du Ministère de la Culture de Taïwan, du Centre Culturel de Taïwan à Paris et de la National Culture and Arts Foundation

Floating Flowers

Par B. DANCE

Danse / Tous les spectacles

Une fois par an lors du Ghost Festival, les habitants de Taïwan se rassemblent à proximité des rivières et des lacs pour confier à l’eau de petits lampions, symboles des âmes qui voyagent au gré de l’existence. De ce rituel qui lie si intimement le mouvement et la vie, le jeune chorégraphe Po-Cheng Tsai a dérivé une formidable invitation à la danse. Ses Floating Flowers sont huit en scène, quatre femmes et quatre hommes, tous vêtus de tulle blanc. Conçu comme un mémorial dédié au père disparu du chorégraphe, Floating Flowers est une pièce dense et recueillie mais non dénuée d’espièglerie, à l’image de danseurs se faisant à l’occasion la courte échelle pour former d’éphémères géants sautillant avec une grâce de Sylphide ! Avec un plaisir contagieux, les interprètes empruntent leurs mouvements intimes à l’eau, orchestrent une traversée graduelle du deuil au tourbillon de la vie, parfois jusqu’à la transe. Irriguée par les influences orientales (qi gong, tai-chi…), la pièce évoque aussi les danses aborigènes des peuples originaires de l’île, en contraste avec des mouvements de street dance, des réminiscences de grands ballets ou des éclairs flamenco. Une liberté de formes qui fait de cette danse des antipodes un témoignage à la portée universelle sur le devenir des hommes, en même temps que l’expression d’un authentique héritage culturel. Un pur moment de poésie visuelle dont l’élan vital a ravi les cœurs au Festival d’Avignon 2016.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)