Événement Passé

La Femme Tortue

Par La Structure Compagnie

spectacle pluridisciplinaire

 

Après une lecture remarquée la saison dernière dans les Petites scènes du dimanche, Sylvie Pothier présente une version aboutie de son spectacle sur la condition des femmes dans le monde arabe. Une rencontre tout en émotion avec les voix des auteures d’Irak, du Maroc, du Bahreïn, de Tunisie, des Émirats Arabes, de France, qui nous parlent des douleurs, des enfermements, mais aussi de l’amour ou du rêve d’amour. Combattantes, jamais ennemies, elles luttent encore, elles disent les mutilations, l’exil obligatoire, la solitude, le froid de l’autre côté de la mer. Elles aspirent sans haine à trouver l’harmonie, la paix des sexes réconciliés, la liberté. Sur des textes à la fois engagés et poétiques, deux comédiennes à la présence physique très forte, entraînent le spectateur dans la tension des interrogations, des quêtes, des réponses. Un théâtre plein d’élan et de poésie qui entremêle la justesse de la parole, le jeu des corps chorégraphiés, la densité des voix disantes ou chantantes, pour nous emporter vers d’autres horizons, vers cette Femme Tortue qui s’éveille lasse de porter sans répit le monde sur son dos.

Mise en scène et conception Sylvie Pothier

Assistée de Caroline Riche

Avec Eliane Kherris et Stéphanie Bargues

Création lumière Fanny Casañes

Création son Sandrine Pagès

Costume Claudy

Adaptation et textes Sylvie Pothier (Anthologie des poétesses contemporaines du monde arabe, édition Le Temps des Cerises ; Les âmes aux pieds nus,  Maram al Masri, édition Le Temps des Cerises)

Production La Structure Compagnie Coproduction Le Théâtre – scène conventionnée d’Auxerre

La Femme Tortue

Par La Structure Compagnie

Théâtre

spectacle pluridisciplinaire

 

Après une lecture remarquée la saison dernière dans les Petites scènes du dimanche, Sylvie Pothier présente une version aboutie de son spectacle sur la condition des femmes dans le monde arabe. Une rencontre tout en émotion avec les voix des auteures d’Irak, du Maroc, du Bahreïn, de Tunisie, des Émirats Arabes, de France, qui nous parlent des douleurs, des enfermements, mais aussi de l’amour ou du rêve d’amour. Combattantes, jamais ennemies, elles luttent encore, elles disent les mutilations, l’exil obligatoire, la solitude, le froid de l’autre côté de la mer. Elles aspirent sans haine à trouver l’harmonie, la paix des sexes réconciliés, la liberté. Sur des textes à la fois engagés et poétiques, deux comédiennes à la présence physique très forte, entraînent le spectateur dans la tension des interrogations, des quêtes, des réponses. Un théâtre plein d’élan et de poésie qui entremêle la justesse de la parole, le jeu des corps chorégraphiés, la densité des voix disantes ou chantantes, pour nous emporter vers d’autres horizons, vers cette Femme Tortue qui s’éveille lasse de porter sans répit le monde sur son dos.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)