Événement Passé

La Fontaine de Vénus

Par l'Ensemble la Fenice

Les Classiques d’Auxerre

 

Spécialisé dans le répertoire baroque du XVIIe siècle sur instruments d’époque, le flamboyant Ensemble La Fenice, sous la direction de Jean Tubéry, vous invite à partager une soirée entre fantaisies champêtres, airs de cours sérieux et légers, ponctués par les contes libertins de Jean de La Fontaine. Si le grand fabulateur s’amuse çà et là des charmes de Vénus, sa muse, c’est dans le dessein de nous convaincre mille et une fois – sans dessin – « qu’une charmante nuit vaut bien mille jours heureux »… Musique et Poésie mènent le bal de la séduction et du jeu amoureux dans ce voyage réjouissant dans les fastes du Grand siècle français, où les airs de Marin Marais et Michel Lambert se marient à merveille avec les délicieux poèmes d’un La Fontaine qu’on découvre sous un nouveau jour.

Soprano, violon Saskia Salembier

Ensemble La Fenice

Direction, cornets, flûte à bec Jean Tubéry

Ténor, viole de gambe Francisco Manalich

Baryton, clavecin Nicolas Achten*

Photo L'Yonne républicaine

 

*sous réserve de modifications

L'Ensemble La Fenice bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Bourgogne, de la Ville d'Auxerre, du Conseil Régional de Bourgogne, du Conseil Général de l'Yonne et de ses mécènes Lincet et Société Générale.

La Fontaine de Vénus

Par l'Ensemble la Fenice

Musique

Les Classiques d’Auxerre

 

Spécialisé dans le répertoire baroque du XVIIe siècle sur instruments d’époque, le flamboyant Ensemble La Fenice, sous la direction de Jean Tubéry, vous invite à partager une soirée entre fantaisies champêtres, airs de cours sérieux et légers, ponctués par les contes libertins de Jean de La Fontaine. Si le grand fabulateur s’amuse çà et là des charmes de Vénus, sa muse, c’est dans le dessein de nous convaincre mille et une fois – sans dessin – « qu’une charmante nuit vaut bien mille jours heureux »… Musique et Poésie mènent le bal de la séduction et du jeu amoureux dans ce voyage réjouissant dans les fastes du Grand siècle français, où les airs de Marin Marais et Michel Lambert se marient à merveille avec les délicieux poèmes d’un La Fontaine qu’on découvre sous un nouveau jour.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)