Le Pas Grand Chose

Par Johann Le Guillerm

Pareil à nul autre, l’art de Johann Le Guillerm est un point cardinal du cirque contemporain. Et sa venue à Auxerre, une première à ne pas manquer. Cerise sur le gâteau, l’artiste qui a longtemps préféré le langage du corps et de la matière à celui des mots prend aujourd’hui la parole dans une fascinante conférence-spectacle.

Circassien hors-normes, Johann Le Guillerm mène depuis le début du millénaire un laboratoire de recherche qui multiplie les points de vue originaux sur le monde et la matière. Spectacles, installations, sculptures mouvantes… autant de formes rassemblées sous le titre générique d’Attraction qui composent une véritable cosmogonie. Dernière extension en date de ce chantier au long cours, Le Pas Grand Chose invite le regard et l’esprit à s’insinuer au cœur même du processus de création. Délaissant ses iconiques poulaines d’acier et sa cape rouge pour l’austère habit du conférencier, Johann Le Guillerm installe sous nos yeux un chariot-établi grinçant agrémenté de tiroirs en bois où reposent ses Imaginographes. Autant de dispositifs d’observation du « point », infime abstraction mathématique que Johann Le Guillerm s’emploie à disséquer 75 minutes durant pour en révéler toute l’épaisseur… Sur écran, la vidéo magnifie un monde en réduction où frémissent une foultitude d’expériences. Coquillettes, micro-mobiles 100% botaniques, sphères épluchées de multiples manières, description des fissures d’œufs… Autant de formes monumentales en devenir ? D’autres sont plus abstraites, telles ces objets graphiques qui donnent lieu à un alphabet inouï… En douze chantiers maniant parole poétique, expériences ludiques et démonstrations pataphysiques, Johann Le Guillerm prodigue une introduction magistrale à cette science de l’idiot qu’il revendique, et nous embarque pour un voyage labyrinthique passionnant sur « les chemins qui ne vont pas à Rome ».

grande salle

à partir de 12 ans

Durée : 1 h 15

Tarif

de 8 à 25 €

Réservez

A découvrir aussi

Liens

Conception, mise en scène et interprétation Johann Le Guillerm

Création lumière Anne Dutoya

Régie lumière Flora Hecquet

Régie vidéo David Dubost

Création sonore Alexandre Piques

Vidéo graphiste Christophe Rannou

Costume Anaïs Abel

Fabrication et construction Sylvain Ohl

Décor Alexandra Boucan

Photo Elisabeth Carecchio et Joanne Azoubel

Production Cirque ici Coproduction La Brèche à Cherbourg, Cirque-Théâtre d’Elbeuf, Agora - Pôle National des Arts du Cirque de Boulazac, Archaos - Pôle National des Arts du Cirque Méditerranée, Le Grand T - Théâtre de Loire Atlantique, Le Monfort à Paris, Tandem - scène nationale, Théâtre de l’Agora - scène nationale d’Evry et de l’Essonne, Les Treize Arches - scène conventionnée de Brive, Le Volcan - scène nationale du Havre, CREAC - La cité Cirque de Bègles. Avec le soutien du Conseil départemental de l’Essonne, du Ministère de la Culture / DGCA et DRAC Île-de-France, la Région Ile-de-France, la Ville de Paris et l’Institut Français / Ville de Paris.

Le Pas Grand Chose

Par Johann Le Guillerm

Tous les spectacles

Pareil à nul autre, l’art de Johann Le Guillerm est un point cardinal du cirque contemporain. Et sa venue à Auxerre, une première à ne pas manquer. Cerise sur le gâteau, l’artiste qui a longtemps préféré le langage du corps et de la matière à celui des mots prend aujourd’hui la parole dans une fascinante conférence-spectacle.

Circassien hors-normes, Johann Le Guillerm mène depuis le début du millénaire un laboratoire de recherche qui multiplie les points de vue originaux sur le monde et la matière. Spectacles, installations, sculptures mouvantes… autant de formes rassemblées sous le titre générique d’Attraction qui composent une véritable cosmogonie. Dernière extension en date de ce chantier au long cours, Le Pas Grand Chose invite le regard et l’esprit à s’insinuer au cœur même du processus de création. Délaissant ses iconiques poulaines d’acier et sa cape rouge pour l’austère habit du conférencier, Johann Le Guillerm installe sous nos yeux un chariot-établi grinçant agrémenté de tiroirs en bois où reposent ses Imaginographes. Autant de dispositifs d’observation du « point », infime abstraction mathématique que Johann Le Guillerm s’emploie à disséquer 75 minutes durant pour en révéler toute l’épaisseur… Sur écran, la vidéo magnifie un monde en réduction où frémissent une foultitude d’expériences. Coquillettes, micro-mobiles 100% botaniques, sphères épluchées de multiples manières, description des fissures d’œufs… Autant de formes monumentales en devenir ? D’autres sont plus abstraites, telles ces objets graphiques qui donnent lieu à un alphabet inouï… En douze chantiers maniant parole poétique, expériences ludiques et démonstrations pataphysiques, Johann Le Guillerm prodigue une introduction magistrale à cette science de l’idiot qu’il revendique, et nous embarque pour un voyage labyrinthique passionnant sur « les chemins qui ne vont pas à Rome ».

Autour du spectacle

Ciné au Théâtre

mercredi 14 novembre à 19 h 30

Yoyo

réalisé par Pierre Étaix

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)