Événement Passé

Le SpiriTango Quartet

 Les Classiques d’Auxerre « Jeunes talents »

 

Formés aux meilleures sources du classique, les quatre jeunes virtuoses du SpiriTango Quartet explorent avec passion un répertoire riche et varié mêlant tango traditionnel, tango nuevo, musique contemporaine et créations. Leur premier disque Rage, consacré à l’immense Astor Piazzolla, a été acclamé par la critique. Pour ce concert, la violoniste Fanny Gallois, la pianiste Fanny Azzuro, l’accordéoniste Thomas Chedal et le contrebassiste Benoît Levesque rendent de nouveau un superbe hommage au compositeur argentin, en interprétant sa musique avec l’autorité instrumentale et l’intensité expressive qu’ils pourraient prêter à Prokofiev ou Bartók. C’est cette savante combinaison d’une parfaite maîtrise technique et d’un jeu passionné, de fougue et de sensibilité qui fait toute la rareté de ce quartet. Dès les premières notes, on est transporté dans un univers extraordinaire fait d’émotions, de rythmes obsédants et de mélancolie, autour d’interprétations très personnelles à la croisée des chemins du tango et de la musique classique. Comment ne pas chavirer avec eux !

Violon Fanny Gallois

Piano Fanny Azzuro

Accordéon Thomas Chedal

Contrebasse Benoît Levesque

Photo Arnaud Roberti

Le SpiriTango Quartet

Musique

 Les Classiques d’Auxerre « Jeunes talents »

 

Formés aux meilleures sources du classique, les quatre jeunes virtuoses du SpiriTango Quartet explorent avec passion un répertoire riche et varié mêlant tango traditionnel, tango nuevo, musique contemporaine et créations. Leur premier disque Rage, consacré à l’immense Astor Piazzolla, a été acclamé par la critique. Pour ce concert, la violoniste Fanny Gallois, la pianiste Fanny Azzuro, l’accordéoniste Thomas Chedal et le contrebassiste Benoît Levesque rendent de nouveau un superbe hommage au compositeur argentin, en interprétant sa musique avec l’autorité instrumentale et l’intensité expressive qu’ils pourraient prêter à Prokofiev ou Bartók. C’est cette savante combinaison d’une parfaite maîtrise technique et d’un jeu passionné, de fougue et de sensibilité qui fait toute la rareté de ce quartet. Dès les premières notes, on est transporté dans un univers extraordinaire fait d’émotions, de rythmes obsédants et de mélancolie, autour d’interprétations très personnelles à la croisée des chemins du tango et de la musique classique. Comment ne pas chavirer avec eux !

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)