Événement Passé

Napoléon à Sainte-Hélène

Par François-René Duchâble et Alain Carré

les Classiques d’Auxerre

 

Spectacle musical ou récital de théâtre ? Napoléon à Sainte-Hélène est avant tout l’œuvre de deux passionnés : le pianiste François-René Duchâble et le comédien Alain Carré. Ensemble, ils provoquent depuis vingt ans de passionnantes rencontres entre auteurs et compositeurs, formant une cordée artistique parfaitement accomplie et soudée par le désir de faire partager à tous les trésors de notre patrimoine littéraire et musical. À la clef, un jeu d’aller-retour sensible où les chefs-d’œuvre s’éclairent par le jeu des contrastes et l’intelligence de la rencontre. Avec ce Napoléon à Sainte-Hélène créé pour le centenaire de Waterloo, le duo fait l’exaltant pari de nouer un dialogue entre trois géants : Bonaparte, Victor Hugo, Ludwig van Beethoven. Sur scène, Alain Carré se fait passeur de mots, fervent et tout en justesse, tissant une partition entre le récit crépusculaire du mémorialiste Las Cases et les vers lumineux de Victor Hugo. Dans un dialogue attentif et complice, François-René Duchâble, interprète de renommée internationale à la fulgurante carrière, rend merveilleusement justice au climat de romantisme sombre, d’héroïsme et de recueillement qui parcourt les sonates de Beethoven, la Pathétique, la Tempête et la Sonate Au Clair de lune qu’il a choisies. Entre la musique et les mots, un accord parfait… qui s’enrichit ici exceptionnellement d’un clin d’œil au passé napoléonien d’Auxerre : quelques trésors liés au Maréchal d’Empire Davout et conservés dans la salle d’Eckmühl se sont invités dans la création !

Piano François-René Duchâble
Mise en scène et jeu Alain Carré
Photo Mazaugues

Napoléon à Sainte-Hélène

Par François-René Duchâble et Alain Carré

Musique / Tous les spectacles

les Classiques d’Auxerre

 

Spectacle musical ou récital de théâtre ? Napoléon à Sainte-Hélène est avant tout l’œuvre de deux passionnés : le pianiste François-René Duchâble et le comédien Alain Carré. Ensemble, ils provoquent depuis vingt ans de passionnantes rencontres entre auteurs et compositeurs, formant une cordée artistique parfaitement accomplie et soudée par le désir de faire partager à tous les trésors de notre patrimoine littéraire et musical. À la clef, un jeu d’aller-retour sensible où les chefs-d’œuvre s’éclairent par le jeu des contrastes et l’intelligence de la rencontre. Avec ce Napoléon à Sainte-Hélène créé pour le centenaire de Waterloo, le duo fait l’exaltant pari de nouer un dialogue entre trois géants : Bonaparte, Victor Hugo, Ludwig van Beethoven. Sur scène, Alain Carré se fait passeur de mots, fervent et tout en justesse, tissant une partition entre le récit crépusculaire du mémorialiste Las Cases et les vers lumineux de Victor Hugo. Dans un dialogue attentif et complice, François-René Duchâble, interprète de renommée internationale à la fulgurante carrière, rend merveilleusement justice au climat de romantisme sombre, d’héroïsme et de recueillement qui parcourt les sonates de Beethoven, la Pathétique, la Tempête et la Sonate Au Clair de lune qu’il a choisies. Entre la musique et les mots, un accord parfait… qui s’enrichit ici exceptionnellement d’un clin d’œil au passé napoléonien d’Auxerre : quelques trésors liés au Maréchal d’Empire Davout et conservés dans la salle d’Eckmühl se sont invités dans la création !

Autour du spectacle

Conférence avec Pierre Branda
Joséphine. Le paradoxe du cygne
samedi 15 octobre à 17 h 30
studio

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)