Événement Passé

Noli me tangere

Par la compagnie Les Décisifs

Noli me tangere (ne me retiens pas), phrase prononcée par le Christ lors de sa résurrection, est aussi le titre du très beau spectacle de Clara Cornil. La chorégraphe poursuit ici, en solo, son exploration du corps-matière autour d’une réflexion sur la maternité et la naissance, dans une création qui s’apparente à la forme littéraire des nouvelles.

Pour la première nouvelle, Clara Cornil a cherché ce que pourrait être un rituel, un rituel qui prépare, qui transmet, qui évoque les forces du corps au travail, qui invoque les énergies de la terre, du ciel, des mères. Naturellement un travail sur l’axe s’est imposé. Son écriture chorégraphique puise dans les courbes, ondulations, pulsations, battements du mouvement avec des dynamiques, des élans, des jets structurés en séquences répétitives, accentuées par la progression sonore de la partition de Pierre Fruchard.

Dans la seconde nouvelle, Clara Cornil développe un univers à l’esthétique radicale, dans une nudité sans fards. La danse se fonde sur une succession de postures évoquant le corps de la mère, le corps de l’enfant tandis qu’on entend des témoignages de femmes et d’hommes qui parlent de ce moment de la naissance, des réflexions, des dépassements et de la découverte de soi qui l’accompagne. Ce solo, intense et saisissant, plonge le spectateur au sein d’une expérience sensorielle qui nous rappelle à ce qui nous constitue profondément : la vie, la transmission, le lien à l’autre, le lien à l’immensité…

grande salle

à partir de 15 ans / 1ère nouvelle à partir de 6 ans

Durée : 55 mn / 1ère nouvelle 28 mn

Tarif

de 5 à 22 euros

A découvrir aussi

Liens

Conception, chorégraphie et interprétation Clara Cornil

Création sonore Pierre Fruchard

Création lumière Jean Gabriel Valot

Regards extérieurs David Subal, Anne Journo

Photo Sylvain Thomas

Production Les Décisifs Coproduction L'échangeur – CDC Picardie Avec le soutien du Manège – scène nationale de Reims, du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Champagne-Ardenne, du Conseil Régional de Champagne-Ardenne et du Conseil Général de Haute-Marne

Noli me tangere

Par la compagnie Les Décisifs

Danse

Noli me tangere (ne me retiens pas), phrase prononcée par le Christ lors de sa résurrection, est aussi le titre du très beau spectacle de Clara Cornil. La chorégraphe poursuit ici, en solo, son exploration du corps-matière autour d’une réflexion sur la maternité et la naissance, dans une création qui s’apparente à la forme littéraire des nouvelles.

Pour la première nouvelle, Clara Cornil a cherché ce que pourrait être un rituel, un rituel qui prépare, qui transmet, qui évoque les forces du corps au travail, qui invoque les énergies de la terre, du ciel, des mères. Naturellement un travail sur l’axe s’est imposé. Son écriture chorégraphique puise dans les courbes, ondulations, pulsations, battements du mouvement avec des dynamiques, des élans, des jets structurés en séquences répétitives, accentuées par la progression sonore de la partition de Pierre Fruchard.

Dans la seconde nouvelle, Clara Cornil développe un univers à l’esthétique radicale, dans une nudité sans fards. La danse se fonde sur une succession de postures évoquant le corps de la mère, le corps de l’enfant tandis qu’on entend des témoignages de femmes et d’hommes qui parlent de ce moment de la naissance, des réflexions, des dépassements et de la découverte de soi qui l’accompagne. Ce solo, intense et saisissant, plonge le spectateur au sein d’une expérience sensorielle qui nous rappelle à ce qui nous constitue profondément : la vie, la transmission, le lien à l’autre, le lien à l’immensité…

Autour du spectacle

Les Apéros dits du vendredi
vendredi 27 mars à 18 h 30
autour du thème de la maternité
par les Amis du Théâtre

 

Stage de danse contemporaine
samedi 17 janvier de 14 h à 18 h
dimanche 18 janvier de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h
avec Clara Cornil

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)