Événement Passé

Rêvons

Par Marc Jolivet

LES RIGOLADES

humour

 

Quand un humoriste patenté se marie avec un journaliste politique, ils accouchent de Rêvons, une sorte d’histoire rétrospective délirante où le goût de la transgression se mêle à l’absurde le plus réjouissant. Dans ce one-man-show, co-écrit avec Christophe Barbier (le journaliste à l’écharpe rouge), Marc Jolivet se plaît à imaginer un monde différent. Jouant à la fois sur l’actualité et le passé, il nous raconte comment dans ses rêves, il oblige Hollande à installer des appuis-têtes latéraux en seconde classe dans les TGV, convainc Hitler de ne pas écrire Mein Kampf, fait souscrire à Néron une assurance contre l’incendie, conseille à Victor Hugo d’écourter Les Misérables, cause tablettes numériques avec Gutenberg, Steve Jobs et Moïse… Après quoi, ce traître, ce lâche, dézingue et dénigre son soi-disant ami Christophe Barbier qui n’est même pas là pour se défendre ! Un spectacle joyeusement utopique, vif et acide à souhait.

 

 

 

 

grande salle

à partir de 12 ans

Durée : 1 h 40

Tarif

de 7 à 22 euros

A découvrir aussi

Liens

De Marc Jolivet et Christophe Barbier

Avec Marc Jolivet

Photo Gérard Rancinan

Rêvons

Par Marc Jolivet

Théâtre

LES RIGOLADES

humour

 

Quand un humoriste patenté se marie avec un journaliste politique, ils accouchent de Rêvons, une sorte d’histoire rétrospective délirante où le goût de la transgression se mêle à l’absurde le plus réjouissant. Dans ce one-man-show, co-écrit avec Christophe Barbier (le journaliste à l’écharpe rouge), Marc Jolivet se plaît à imaginer un monde différent. Jouant à la fois sur l’actualité et le passé, il nous raconte comment dans ses rêves, il oblige Hollande à installer des appuis-têtes latéraux en seconde classe dans les TGV, convainc Hitler de ne pas écrire Mein Kampf, fait souscrire à Néron une assurance contre l’incendie, conseille à Victor Hugo d’écourter Les Misérables, cause tablettes numériques avec Gutenberg, Steve Jobs et Moïse… Après quoi, ce traître, ce lâche, dézingue et dénigre son soi-disant ami Christophe Barbier qui n’est même pas là pour se défendre ! Un spectacle joyeusement utopique, vif et acide à souhait.

 

 

 

 

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)