Taïga (comédie du réel)

Par la compagnie Cassandre

En mariant théâtre et documentaire, Cassandre interroge l’état de notre démocratie au prisme d’une fable contemporaine : l’affaire dite « de Tarnac ». Glaçant et jubilatoire. 

Au beau milieu de la scène, une maquette représente le théâtre des opérations : village, collines et forêts, nous sommes en Corrèze. Alentour, un écran, des caméras, le dispositif nécessaire à l’incrustation d’images… Le décor est planté ; les protagonistes, parés pour le plantage. Souvenez-vous, en 2008, l’affaire dite « de Tarnac » éclatait dans un grand pschiiit… qui aura retenti sur une décennie ! Tentatives de sabotage sur des lignes SNCF, arrestations tous azimuts, procédures contestées et cirque médiatique. Un terrain de choix pour la compagnie Cassandre, qui adore regarder le réel en coin au gré de « comédies-documentées » aussi amusantes qu’informatives. Sous la plume de l’autrice Aurianne Abécassis, cette fiction du groupe de Tarnac a été disséquée avec un souci d’exactitude pointilleux. Les faits, les paroles sont avérés. L’équipe a même poussé l’exigence jusqu’à se faire aider par d’authentiques magistrats. Sur scène, Cassandre transcende cette approche documentée sans en perdre le sel. Dans une forme libre, collective et nourrie d’improvisations, cinq acteurs et actrices mettent leur énergie et leur humour au pot commun pour relater la saga. Et nous conduisent dans un jeu de miroirs vertigineux où services de renseignement, pouvoir politique, judiciaire, médiatique se livrent à une stupéfiante surenchère. Au final, l’État de droit triomphe. Pour combien de temps encore ? En bon oracle, Cassandre nous alerte et fait mouche avec une salutaire ironie.

grande salle

à partir de 16 ans

Durée : 1 h 45 environ

Tarif

de 8 à 25 euros

Réservez

Écriture Aurianne Abécassis

Mise en scène Sébastien Valignat

Dramaturgie Sophie Présumey et Sébastien Valignat

Avec Marion Aeschlimann, Maxime Bonnand, Tom Linton, Charlotte Ramond et Loïc Rescanière

Scénographie et costumes Bertrand Nodet

Son Orane Duclos

Lumière Yoann Tivoli

Régie vidéo et plateau Nicolas Guichard

Photos Bertrand Nodet

Créé en novembre 2019 à La Passerelle - scène nationale de Gap. Production cie Cassandre Coproduction et accueil en résidence La Passerelle, scène nationale de Gap, Théâtre d’Auxerre - scène conventionnée d’intérêt national, Théâtre Jean Marais à Saint-Fons et le Grand Angle à Voiron Avec le soutien de la DGCA et de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, l’Association Beaumarchais-SACD, d’ARTCENA

Taïga (comédie du réel)

Par la compagnie Cassandre

Théâtre / Tous les spectacles

En mariant théâtre et documentaire, Cassandre interroge l’état de notre démocratie au prisme d’une fable contemporaine : l’affaire dite « de Tarnac ». Glaçant et jubilatoire. 

Au beau milieu de la scène, une maquette représente le théâtre des opérations : village, collines et forêts, nous sommes en Corrèze. Alentour, un écran, des caméras, le dispositif nécessaire à l’incrustation d’images… Le décor est planté ; les protagonistes, parés pour le plantage. Souvenez-vous, en 2008, l’affaire dite « de Tarnac » éclatait dans un grand pschiiit… qui aura retenti sur une décennie ! Tentatives de sabotage sur des lignes SNCF, arrestations tous azimuts, procédures contestées et cirque médiatique. Un terrain de choix pour la compagnie Cassandre, qui adore regarder le réel en coin au gré de « comédies-documentées » aussi amusantes qu’informatives. Sous la plume de l’autrice Aurianne Abécassis, cette fiction du groupe de Tarnac a été disséquée avec un souci d’exactitude pointilleux. Les faits, les paroles sont avérés. L’équipe a même poussé l’exigence jusqu’à se faire aider par d’authentiques magistrats. Sur scène, Cassandre transcende cette approche documentée sans en perdre le sel. Dans une forme libre, collective et nourrie d’improvisations, cinq acteurs et actrices mettent leur énergie et leur humour au pot commun pour relater la saga. Et nous conduisent dans un jeu de miroirs vertigineux où services de renseignement, pouvoir politique, judiciaire, médiatique se livrent à une stupéfiante surenchère. Au final, l’État de droit triomphe. Pour combien de temps encore ? En bon oracle, Cassandre nous alerte et fait mouche avec une salutaire ironie.

Autour du spectacle

Ciné au Théâtre / mardi 7 janvier à 19 h 30 / Secret défense réalisé par Ken Loach
Bord plateau / à l’issue de la représentation / rencontre avec l’équipe artistique
Stage d’écriture / samedi 8 et dimanche 9 février / Du réel à la fiction / par Aurianne Abécassis / sur inscription

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)