Trois fois rien

Par le trio La Maraude

« Qui sont-ils les gens qui sont riches ? Sont-ils plus que moi qui n’ai rien ? » Et trois fois rien, est-ce plus que rien ? Assurément oui, répondent en chœur Justin Bonnet, Xavier Fourniols et Florent Guillot. Complices de multiples aventures musicales, ils ont fait le choix de la simplicité (la voix et rien que la voix) pour trousser ce tour de chant consacré au thème de l’argent. Le trio a interrogé le répertoire traditionnel pour s’apercevoir que la question y est souvent abordée : « de quoi vivez-vous petite bergère ? », « j’ai deux sous dans ma poche, et aucune argent », « mon cœur ne peut se rendre comme de l’argent prêté »… Et puisque la question traverse allègrement les époques, ils intègrent même le beatboxing, donnant une couleur hip hop à leur prestation. Chanteurs autant que passeurs, nos trois compères ont surtout nourri leur travail de rencontres et d’entretiens avec leurs contemporains, des aînés, des enfants ou des gilets jaunes pour recueillir ce que chacun avait à en dire. Le fruit de ces échanges affleure çà et là dans le concert qui sera même l’occasion pour le public de… donner de la voix. Alors, prêts au partage ?

foyer bar

à partir de 8 ans

Durée : 45 mn environ

Tarif

gratuit

Chant Justin Bonnet

Chant et human beatbox Xavier Fourniols et Florent Guillot

Photos Annabelle Stefani

Créé en août 2019 aux rencontres musicales de Vézelay. Production La Maraude et TO&MA Avec le soutien de la Cité de la Voix à Vézelay et la ville de Joigny

Trois fois rien

Par le trio La Maraude

Musique / Un Midi au Théâtre

« Qui sont-ils les gens qui sont riches ? Sont-ils plus que moi qui n’ai rien ? » Et trois fois rien, est-ce plus que rien ? Assurément oui, répondent en chœur Justin Bonnet, Xavier Fourniols et Florent Guillot. Complices de multiples aventures musicales, ils ont fait le choix de la simplicité (la voix et rien que la voix) pour trousser ce tour de chant consacré au thème de l’argent. Le trio a interrogé le répertoire traditionnel pour s’apercevoir que la question y est souvent abordée : « de quoi vivez-vous petite bergère ? », « j’ai deux sous dans ma poche, et aucune argent », « mon cœur ne peut se rendre comme de l’argent prêté »… Et puisque la question traverse allègrement les époques, ils intègrent même le beatboxing, donnant une couleur hip hop à leur prestation. Chanteurs autant que passeurs, nos trois compères ont surtout nourri leur travail de rencontres et d’entretiens avec leurs contemporains, des aînés, des enfants ou des gilets jaunes pour recueillir ce que chacun avait à en dire. Le fruit de ces échanges affleure çà et là dans le concert qui sera même l’occasion pour le public de… donner de la voix. Alors, prêts au partage ?

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)