Événement Passé

Un chien dans la tête

Par le Théâtre du Phare

En partenariat avec l’Yonne en scène

théâtre de récit et marionnettes

 

Comment grandir ? « En mettant des mots sur ses émotions », répondent à l’unisson Olivier Letellier, metteur en scène et l’auteur Stéphane Jaubertie. Y compris les plus écrasantes, comme ce violent sentiment de honte qui frappe le héros de ce récit initiatique. Sobrement désigné comme le Fils, il revient, plusieurs années après le drame, raconter comment un jour, la tête de son père « a commencé à partir ». Dès lors, la rue devient pour l’enfant l’espace de tous les dangers où il se retrouve exposé aux railleries de l’Un et l’Autre, duo de marionnettes infernal, comique et cruel. Tandis qu’à la maison, la mère se cache des regards extérieurs, l’enfant s’évade dans son jardin intérieur où Celle qui reste et le Fils de la Baleine, deux amis imaginaires, l’aident à surmonter une réalité oppressante. Évitant sans cesse le réalisme, cette pièce offre une vision intime et poétique du monde : un espace de dialogue vif, ponctué d’humour, d’images et de mystère. Il y a là un théâtre de récit et de marionnettes, ouvert sur l’imaginaire, dans lequel chacun pourra lire son histoire et dessiner son propre chemin.

Texte Stéphane Jaubertie, aux Éditions Théâtrales

Mise en scène Olivier Letellier

Avec Camille Blouet en alternance avec Fiona Chauvin, Alexandre Ethève en alternance avec Stéphane Miquel, Jérome Fauvel en alternance avec Julien Bouanich

Dramaturgie Caroline Girard

Assistant marionnettes Simon Delattre

Création lumières, régie de production Sébastien Revel

Scénographie Antoine Vasseur

Création sonore Mikael Plunian

Construction marionnettes Mazette

Création costumes Nathalie Martella

Photo Christophe Raynaud de Lage

Production Théâtre du Phare – Olivier Letellier Coproduction Centre Jean Vilar à Champigny-sur-Marne, Maison des Arts de Thonon-Evian, Théâtre Simone Signoret à Conflans-Sainte-Honorine, Le Quai à Angers, La Filature - Scène nationale de Mulhouse, ECAM Le Kremlin-Bicêtre, Le Prisme à Elancourt, Scène Nationale Evreux / Louviers, Théâtre André Malraux à Chevilly-Larue Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC d’Ile-de-France, du Conseil Général du Val-de-Marne, du Conseil Général des Yvelines, de la Ville de Champigny-sur-Marne, du Festival Ce soir je sors mes parents à Ancenis, du Festival Momix à Kingersheim, du Très Tôt Théâtre à Quimper, du Théâtre National de Chaillot, du TNG-CDN de Lyon, du Théâtre d’Angoulême, de La Nef à Pantin

Un chien dans la tête

Par le Théâtre du Phare

Spectacle en famille

En partenariat avec l’Yonne en scène

théâtre de récit et marionnettes

 

Comment grandir ? « En mettant des mots sur ses émotions », répondent à l’unisson Olivier Letellier, metteur en scène et l’auteur Stéphane Jaubertie. Y compris les plus écrasantes, comme ce violent sentiment de honte qui frappe le héros de ce récit initiatique. Sobrement désigné comme le Fils, il revient, plusieurs années après le drame, raconter comment un jour, la tête de son père « a commencé à partir ». Dès lors, la rue devient pour l’enfant l’espace de tous les dangers où il se retrouve exposé aux railleries de l’Un et l’Autre, duo de marionnettes infernal, comique et cruel. Tandis qu’à la maison, la mère se cache des regards extérieurs, l’enfant s’évade dans son jardin intérieur où Celle qui reste et le Fils de la Baleine, deux amis imaginaires, l’aident à surmonter une réalité oppressante. Évitant sans cesse le réalisme, cette pièce offre une vision intime et poétique du monde : un espace de dialogue vif, ponctué d’humour, d’images et de mystère. Il y a là un théâtre de récit et de marionnettes, ouvert sur l’imaginaire, dans lequel chacun pourra lire son histoire et dessiner son propre chemin.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)