Événement Passé

Une semaine de péché

Par la compagnie L’escalier

Adaptation d’un ouvrage de l’auteur suédois Folke Fridell paru en 1948, Une semaine de péché chronique la révolte d’un ouvrier, Konrad Johnson, alias n°403. Konrad Johnson a décidé de s’accorder une semaine de congé, ou selon sa propre expression, « une semaine de création ». Décidé à devenir pour quelques jours l’auteur de sa vie, il s’est préparé à entrer en résistance contre l’usine. De façon inattendue pourtant, il ne se heurte pas tant à ses employeurs qu’à sa famille, son entourage, ses collègues… tous gardiens et tenants de l’ordre social. Dans ce jeu où chacun conspire à son propre asservissement, l’attitude de Konrad Johnson est vécue comme une subversion radicale… Les spectateurs sont invités à prendre place dans un environnement immersif, où la vie bruisse grâce au délicat travail sonore qui nous plonge en pleine nature et à la lumière toute aussi vivante, picturale et animée. Au centre s’élève la parole de ce héros moderne, portée par le formidable comédien Jean-Marc Bourg… Un regard profond sur le travail et ses rapports avec la liberté individuelle, particulièrement salutaire au seuil d’un nouvel âge du capitalisme.

Avec Jean-Marc Bourg
Texte Folke Fridell, Éditions Plein Chant
Adaptation Sandrine Gironde et Jean-Marc Bourg
Mise en scène Sandrine Gironde
Création musicale et sonore Jean-Léon Pallandre
Scénographie et lumière Olivier Irthum
Régie générale Jérôme Lehéricher
Collaboration artistique Anne-Margrit Leclerc
Photo Emilie Salquèbre

Coproduction Transversales à Verdun, Théâtre ici et là à Mancieulles, Compagnie du Jarnisy, Maison d’Elsa à Jarny, Scènes et territoires en Lorraine, CCAM - Scène Nationale de Vandœuvre-lès-Nancy, NEST - CDN de Thionville Avec le soutien de la DRAC Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, de la Région Grand Est, du Département de Meurthe et Moselle, de la Ville de Nancy, de la Fondation d’Entreprise Syndex et de 7 Ergonomie

Une semaine de péché

Par la compagnie L’escalier

Théâtre / Tous les spectacles

Adaptation d’un ouvrage de l’auteur suédois Folke Fridell paru en 1948, Une semaine de péché chronique la révolte d’un ouvrier, Konrad Johnson, alias n°403. Konrad Johnson a décidé de s’accorder une semaine de congé, ou selon sa propre expression, « une semaine de création ». Décidé à devenir pour quelques jours l’auteur de sa vie, il s’est préparé à entrer en résistance contre l’usine. De façon inattendue pourtant, il ne se heurte pas tant à ses employeurs qu’à sa famille, son entourage, ses collègues… tous gardiens et tenants de l’ordre social. Dans ce jeu où chacun conspire à son propre asservissement, l’attitude de Konrad Johnson est vécue comme une subversion radicale… Les spectateurs sont invités à prendre place dans un environnement immersif, où la vie bruisse grâce au délicat travail sonore qui nous plonge en pleine nature et à la lumière toute aussi vivante, picturale et animée. Au centre s’élève la parole de ce héros moderne, portée par le formidable comédien Jean-Marc Bourg… Un regard profond sur le travail et ses rapports avec la liberté individuelle, particulièrement salutaire au seuil d’un nouvel âge du capitalisme.

Autour du spectacle

Les Apéros dits du vendredi
vendredi 17 mars à 18 h 30
autour du roman prolétarien
avec Sandrine Gironde et les stagiaires de l’atelier Théâtre-École


Bords plateau

mardi 28 et mercredi 29 mars
rencontre avec l’équipe artistique

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)