Autour des spectacles

Par les Amis du Théâtre

Entrée libre,

dans la limite des places disponibles

Pour en savoir plus 03 86 72 24 24

Les Âmes russes

jeudi 28 novembre à 19 h

durée 30 mn / foyer bar

+

+

Lecture en forme de mosaïque d’extraits des nouvelles de Tchekhov.

« Scènes de la vie à la campagne en quatre actes » est le sous-titre d’Oncle Vania. Les nouvelles de Tchekhov dessinent d’autres croquis de la vie en Russie où les âmes se heurtent à la médiocrité des sentiments, à l’échec et à l’ennui. Médecin de formation, Tchekhov observe avec compassion et humour ses contemporains ordinaires qui, pour passer le temps, s’adonnent à la tristesse. Mais qu’ils se nomment Iakov, Gricha, Sofia Petrovna ou Olga, tous nous feront sourire.

 

Autour du spectacle Oncle Vania

Panache !

vendredi 14 février à 19 h

durée 1 h / foyer bar

+

+

Rencontre avec des personnages qui ne manquent pas de panache…

Qu’y a-t-il de commun entre d’Artagnan, Arsène Lupin, de Gaulle, Jeanne d’Arc, Fantômette, Le Cid, Brigitte Bardot, Gavroche, La Palatine, Le Chat Botté, Aliénor d’Aquitaine, Rebelle (l’héroïne de Disney), Pardaillan, Juliette Gréco, Don Quichotte, George Sand, Christiane Taubira, Virginie Despentes et… Cyrano de Bergerac ? Une certaine beauté du geste et de la posture, un esprit de liberté et d’insolence, une manière de sublimer l’échec de l’action en victoire du cœur et de l’âme, rien que du panache !

 

Autour du spectacle Cyrano 

La ronde des sorcières

jeudi 9 avril à 19 h

durée 30 mn / foyer bar

+

+

Féministes, les sorcières d’aujourd’hui vendent des grimoires sur Etsy et jettent des sorts à Donald Trump !

Et hier ? Combien de femmes, les siècles d’effroi ont-ils condamnées au bûcher ? Pétronille, Péronne ou Tituba étaient les victimes absolues. Elles connaissaient les plantes et soignaient ? Elles volaient sur un balai ? Épousaient Satan ? Étaient trop belles ?

Entrons dans la ronde des sorcières, celles d’hier, celles d’aujourd’hui, pour raconter leurs maux, avec leurs mots, ceux des poètes, des démonologues ou même les mots d’un pape !

 

Autour du spectacle Belladonna

Des rencontres avec les équipes artistiques vous sont proposées à l’issue de certaines représentations.

65 MILES

Mercredi 6 novembre

Le jardin secret

Mercredi 11 décembre

Une bouteille sur le sable

Mercredi 18 décembre

Taïga

Mercredi 29 janvier

Nuit, un mur, deux hommes

Mercredi 5 février

La bouche pleine de terre

Jeudi 16 avril

Atelier chant parents-enfants

Avec Solea Garcia-Fons, Cie La Strada
samedi 23 novembre

+

+

de 10 h à 11 h
et de 11 h 30 à 12 h 30 enfants de 3 à 5 ans

de 14 h 30 à 15 h 30 enfants de 6 à 8 ans

Le chant du monde lie le corps et l’émotion. Dans les cultures traditionnelles ces chants se partagent, toutes générations confondues, avec des voix différentes. Ces chants permettent de rassembler les gens, de partager une émotion commune et surtout de délivrer un message, peu importe la voix que nous avons.

Lors de ces ateliers parents-enfants il est question au travers d’échauffements corporels, de jeux vocaux et d’apprentissages de chansons d’explorer des berceuses traditionnelles ou comptines. Ce temps est aussi un moment d’échange et de partage avec votre enfant et permet de repartir avec de nouvelles chansons plein la tête.

Sur inscription / tarif duo enfant-parent 5 €

Parcours danse : stages de pratique

Avec Nathalie Pernette, Cie Pernette

samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre

samedi 18 et dimanche 19 janvier

+

+

les samedis de 14 h à 18 h
les dimanches de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h

à partir de 15 ans

Ces stages, menés par Nathalie Pernette, proposent une plongée dans les méandres et profondeurs de sa dernière création en salle : Belladonna. Pour l’occasion, retrouvez la sorcière (le sorcier) qui est en vous : fluidité extrême, lenteur et fulgurance, danse complice et en lien, jeu en mouvement autour des recettes et autres formules magiques. N’oubliez pas votre balai, ni un tissu suffisamment vaste pour vous couvrir et vous faire disparaître !

Sur inscription / tarif 100 €

Parcours clownesque : stages de création

Avec Elvire Ienciu, Cie Le Turlupin
samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre
samedi 1er et dimanche 2 février
samedi 4 et dimanche 5 avril
samedi 16 et dimanche 17 mai

+

+

les samedis de 14 h à 18 h
les dimanches de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h

à partir de 14 ans

 

Il ne s’agit pas ici de trouver SON clown mais d’être là, au présent.

Expérimenter, jouer, jouir du bide, comprendre et ressentir les instants de justesse au plateau.

Pratiquer ! Pratiquer ! Se questionner, s’étonner et redécouvrir l’immensité du sensible.

Des sorties surprises dans la ville seront organisées secrètement au cours de la saison. La Brigade d’Intervention Clownesque apparaîtra ici ou là où on ne l’attend pas.

Sur inscription / tarif 200 €

Parcours Arts graphiques et sérigraphie : stages de création

Avec Marga Berra Zubieta, graphiste, et Cristel Papasian, professeure d’arts plastiques
samedi 25 et dimanche 26 janvier / au Théâtre d’Auxerre
samedi 15 et dimanche 16 février / au Tiers-Lieu Les Riverains et au Théâtre
samedi 14 et dimanche 15 mars / au Tiers-Lieu

+

+

de 14 h à 18 h
de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h
à partir de 14 ans

 

Le Théâtre vous propose trois week-ends de stage, avec Marga Berra Zubieta et Cristel Papasian, pour aborder les arts graphiques en suivant l’ensemble du processus de création d’une carte postale de sa composition à son impression en sérigraphie.

Comment exprimer des émotions par les formes et les couleurs ?

Après une introduction à la couleur avec Marga Berra Zubieta, graphiste, vous jouerez avec ces principes graphiques pour créer une série de carte postale qui traduit des expressions liées à la couleur : verte de peur, rouge de colère, rire jaune, broyer du noir…

Au sein de l’atelier de sérigraphie du Tiers-Lieu Les Riverains, Cristel Papasian vous guide lors de chaque étape d’impression (préparation et insolation des écrans, préparation des encres et technique d’impression…).

Sur inscription / tarif 200 €

Ateliers danse parents-enfants

Avec Paola Piccolo, Cie La Strada

samedi 1er février

samedi 14 mars

+

+

de 10 h à 10 h 45

et de 11 h à 11 h 45 enfants de 15 mois à 3 ans

de 14 h 30 à 15 h 30 enfants de 3 à 6 ans

 

Découvrir et explorer l’espace qui nous entoure, goûter aux différents mouvements de notre corps, expérimenter divers rythmes et contrastes d’énergies, voici autant de chemins à arpenter dès le plus jeune âge. Lors de ces ateliers se construit entre les parents et les enfants un partage d’expériences et d’émotions naissant du geste et de la musicalité. En lien avec le spectacle D’où je vois le monde # Pénélope, la danseuse et chorégraphe propose de partir à la rencontre des mythes qui ont nourri le spectacle : Narcisse, Sisyphe, Arianne et Pénélope accompagneront la poésie de cette expérience sensible.

Sur inscription / tarif duo enfant-parent 5 €

Atelier d’écriture « Écrire le presque rien pour dire le presque tout »

Par Michèle Vannini

samedi 1er février de 14 h à 18 h

+

+

La perspective de l’atelier

À partir de l’univers de Keene, il s’agira d’aller vers ce « presque rien pour dire le presque tout ». C’est cette dimension « d’économie » de l’écriture qui nous guidera : convoquer la vie tout entière avec quelques mots, concevoir des situations minimales, faire se côtoyer le tragique et le burlesque pour produire de l’inattendu et de l’essentiel.

La démarche

Cet atelier sera un moment où le verbe « écrire » se conjuguera au temps du plaisir et de la complicité, dans cette tension entre peur de la feuille et jubilation des mots. Ludique et interactif, il sera rythmé par l’idée que l’écriture appartient à tout le monde.

Avec le groupe comme moteur et appui, en laissant tomber l’idée du « bien écrire » pour laisser place à l’étonnement, chacun cherchera son écriture en faisant de ce défi magnifique, un moment réjouissant, dans cette idée que c’est à plusieurs que l’on écrit tout seul.

Enfin, un temps sera réservé à la mise en voix des textes.

Car après tout, c’est dans un théâtre que ces textes verront le jour…

Sur inscription / entrée libre

Écriture collective d’une pièce de théâtre

 « Du réel à la fiction »

Avec Aurianne Abécassis, auteure
samedi 8  et dimanche 9 février

+

+

samedi de 14 h à 18 h
dimanche de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h
à partir de 15 ans

En marge du spectacle Taïga (comédie du réel), et en partant de faits marquants dans l’actualité au moment du stage, je propose aux participant·e·s de relever un défi un peu fou : écrire une pièce collective, en deux jours, qui parle, d’une manière ou d’une autre, du monde dans lequel nous vivons.

Pour ce faire, il s’agira d’expérimenter ensemble, en vitesse accélérée mais le plus consciencieusement possible, toutes les étapes nécessaires à cette écriture. De la naissance des personnages à leur mise en théâtre, nous imaginerons tout : rapport au réel, genres et thématiques, dramaturgie, distribution des scènes, avant de partir en écriture individuelle. Les étapes de travail seront soutenues par des jeux d’écriture. Les participant·e·s seront alors embarqué·e·s dans l’écriture d’une pièce de théâtre collective, sans pour autant abandonner un enjeu individuel d’écriture qui m’importe : comment trouver sa singularité d’écriture ?

Sur inscription / tarif 50 €

Stage de danse hip hop

Avec Babacar Cissé, Cie Les associés Crew
du lundi 24 au vendredi 28 février

+

+

de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h
à partir de 10 ans

Découvrir ou redécouvrir la danse hip hop collectivement et selon sa propre personnalité ; expérimenter le rythme et la musicalité ; apprivoiser son corps et son énergie ; aborder les différentes techniques qui nourrissent cette pratique artistique : Voilà autant d’ingrédients qui seront au menu de cette semaine de stage, dirigée par le danseur et chorégraphe Babacar Cissé, dans un esprit d’ouverture et de bonne humeur !

Sur inscription / tarif 25 € la semaine

Atelier de cirque « Boîte à outils »

Avec Joël Colas et Miriam de Sela, Cies A&O et Flying Fish
du lundi 20 au vendredi 24 avril

+

+

de 14 h à 17 h
de 8 à 15 ans

« Marcher, courir, figer, balancer, bondir, glisser, rouler, caresser, saisir, lancer, attraper, déposer, observer… »

Ce stage propose d’ouvrir une petite boîte à outils de création, afin de donner à découvrir et à développer des vocabulaires de mouvements du corps et de l’objet.

À partir d’exercices simples, individuels et collectifs, il invitera les enfants à explorer et à s’approprier, de façon ludique et précise, l’étendue de leurs capacités gestuelles en relation avec l’espace, leurs camarades et différents objets.

Basé sur des techniques corporelles issues de la danse, du mime et du cirque, il incitera les enfants à apprendre à composer à partir de leur créativité et de leurs propres talents.

Sur inscription / tarif 25 € la semaine

Entre deux, une exposition qui rapproche

Par l’Artothèque de la Ville d’Auxerre
du mercredi 4 septembre au vendredi 18 octobre

+

+

commissaire d’exposition Patricia Lamouche

Cette exposition accompagne la présentation de saison 2019-2020 et vous propose de tisser des liens sensibles entre théâtre, danse, musique, cirque, marionnette et la collection de l’Artothèque de la ville.

Découvrez pour ce 3e opus un nouvel accrochage pour séduire votre regard tout en chahutant votre esprit – Un clin d’œil espiègle !

Voici une magnifique occasion d’aller à la rencontre des arts contemporains dans leur diversité. Une belle opportunité de construire ensemble des complicités avec ces deux lieux remarquables d’Auxerre que sont le Théâtre et l’Artothèque.

Art et Graphisme

Par Vincent Perrottet

du mardi 5 novembre au mercredi 18 décembre

+

+

Vernissage le mardi 5 novembre à 19 h

On a tendance à associer le graphisme aux « arts appliqués », pour lesquels la commande est déterminante dans le processus de création.

Il existe, parmi les innombrables graphistes dont les travaux s’inscrivent dans nos rues, nos publications, nos portables…, quelques personnalités dont l’écriture plastique et typographique, la liberté de choisir leurs sujets et de donner leur point de vue sur notre monde, en font de véritables artistes.

Artistes parce que s’attachant à rendre sensible la lecture que l’on fait de leur travaux qui, comme n’importe quelle œuvre d’art, nous touchent et nous font réfléchir de façon critique sur nos goûts et sur nous-même.

Ces artistes du graphisme sont déjà dans des collections publiques de grandes institutions muséales ou privées mais, par manque d’une médiation cultivée, leur travail n’est pas montré tel qu’il le faudrait pour éclairer le regard des citoyens que la publicité, avec ses flots d’images ineptes et stéréotypées, ne considère que comme des consommateurs.

Le Théâtre d’Auxerre accueille une fois de plus une exposition d’affiches réalisées par de grands créateurs qui sont aussi les artistes contemporains de ce début du XXIe siècle.

Les Démons de Mary

Par le collectif Draw’ID

du samedi 11 janvier au samedi 22 février

+

+

Dessin en direct samedi 11 janvier de 10 h à 17 h

Vernissage samedi 11 janvier à 18 h

 Et si, cette année, l’exposition qui annonce le festival Auxerre fait son Angoulême n’était pas juste une exposition autour de l’illustration et de la BD ?

Et si, cette année, l’exposition c’était une BD ?

Et si cette BD était en format géant ?

Et si la fin de cette BD était une fresque réalisée en direct devant et avec le public ?

Et si cette fresque comprenait aussi des parties en volume ?

À l’origine de ce projet, les membres du collectif Draw’ID ont invité un auteur, des illustrateur·trice·s. et des crafteur·teuse·s de l’association Aux’ID mais aussi des artistes de lointains horizons, spécialisés dans le style manga ou comics, à travailler autour d’un seul et même scénario ayant pour sujet Mary Shelley, en écho au spectacle Mary par l’ensemble XXI.n le 22 janvier. Une histoire d’une dizaine de pages et autant de styles différents à venir découvrir.

N’hésitez pas à venir à la rencontre des artistes et/ou participer à la fresque tout au long de la journée. Nous clôturerons ce moment convivial avec le vernissage de l’exposition.

20 années une à une allumées

Ça se fête !

Par Mouv’Art

du mardi 10 mars au vendredi 17 avril

+

+

Vernissage samedi 14 mars à 17 h

4 lustres pour MOUV’art,
20 années de création et d’amitiés qui s’emparent du Théâtre.
Du 10 mars au 17 avril 2020, les 80 artistes de MOUV’art vous préparent un feu d’artifice de créations.

 

 

 

En collaboration avec Cinémanie et

les Amis du Théâtre

Entrée libre

Toutes les projections se déroulent dans la Grande salle.

 

La Belle Équipe

De Julien Duvivier

jeudi 14 novembre à 19 h 30

+

+

grande salle

France / 1936 / 1 h 35

Avec Jean Gabin, Charles Vanel, Raymond Aimos

 

Cinq amis, ouvriers, au chômage, achètent ensemble un ticket de loterie. La chance leur sourit et plutôt que de dépenser individuellement leur butin, ils formulent le vœu d’ouvrir une guinguette en bord de Marne. Chacun relève ses manches avec enthousiasme pour transformer un vieux lavoir en véritable coin de paradis. « Quand on s’promène au bord de l’eau, Comme tout est beau, Quel renouveau… ».

Mais les épreuves se succèdent et fragilisent la solidarité des débuts…

Réalisé en 1936, La Belle Équipe correspond à l’avènement du Front populaire. Le film reflète à la fois l’enthousiasme, les espoirs et les désillusions d’une époque. Et si les producteurs ont exigé à l’époque que l’on filme une deuxième fin, pour ne garder que l’aspect souriant du film, c’est la version souhaitée par le réalisateur qui sera présentée ici.

Ce film est programmé en lien avec le spectacle Le jardin secret, mercredi 11 et jeudi 12 décembre.

 Comment l’esprit vient aux femmes

De George Cukor

mardi 10 décembre à 19 h 30

+

+

grande salle

États-Unis / 1951 / VOST / 1 h 43

Avec Judy Holliday, Broderick Crawford, William Holden

 

Ancienne danseuse de music-hall, Billie se laisse allègrement entretenir par Harry Brock, un homme d’affaires véreux. Sa ravissante maîtresse lui sert de prête-nom et mène, en échange de quelques signatures, une vie luxueuse. Mais le manque d’éducation de la jeune femme l’empêche de se faire une place dans la haute-société. Aussi, il engage un journaliste pour l’initier à la vie mondaine et lui instiller un brin de culture.

Brillamment interprétée par Judy Holliday – qui remportera l’Oscar et le Golden Globe de la meilleure actrice pour ce rôle – la belle écervelée perd sa docilité, à mesure qu’elle s’éveille. Une comédie qui interroge les stéréotypes de genre, légèrement en avance sur son temps.

Clin d’œil à l’École des femmes, Comment l’esprit vient aux femmes est sélectionné en lien avec le spectacle Francis Huster / Molière, le jeudi 9 janvier.

Secret défense

De Ken Loach

mardi 7 janvier à 19 h 30

+

+

grande salle

Angleterre / 1990 / VOST / 1 h 35

Avec Frances McDormand, Brad Dourif, Mai Zetterling, Brian Cox

 

Alors qu’il enquête à Belfast pour dénoncer les abus de la lutte anti-rébellion que mène la Grande-Bretagne, Paul, membre actif de la Ligue internationale pour les droits civils, est abattu. Le commissaire Peter Kerrigan découvre, grâce à l’amie de Paul, qu’il était sur le point de dévoiler un complot et en possédait les preuves. Kerrigan va se heurter à une résistance surprenante de la part de la justice anglaise.

Inspiré en partie de faits réels, ce thriller politique de Ken Loach dénonce l’attitude du gouvernement britannique, mais aussi l’implication des médias.

Si le film fait polémique à sa sortie en Grande-Bretagne – Margaret Thatcher est encore au pouvoir – il sera bien mieux accueilli à l’étranger et remportera le prix spécial du jury au festival de Cannes.

Le film a été sélectionné en écho au spectacle Taïga (comédie du réel), accueilli au Théâtre le mercredi 29 janvier.

Pas de printemps pour Marnie

D’Alfred Hitchcock

jeudi 13 février à 19 h 30

+

+

grande salle

États-Unis / 1964 / 2 h 10

Avec Tippi Hedren, Sean Connery, Diane Baker

 

Mark Rutland sait qu’à chaque nouvel emploi, Marnie Edgar ne peut s’empêcher de voler ses employeurs, sans bien comprendre pourquoi. Intrigué par son comportement et attiré par sa fascinante beauté, il l’engage comme secrétaire-comptable dans sa maison d’édition et s’éprend de la jeune femme. Un jour, Mark la démasque alors qu’elle vient de piller le coffre-fort de son établissement. Il lui demande alors de choisir entre le mariage ou la dénonciation à la police. Il prend rapidement conscience que la névrose de sa femme ne se limite pas au vol incontrôlé et tente, pour l’aider, de connaître son passé.

Dans Pas de printemps pour Marnie, c’est la psychologie des personnages qui est au centre du suspense hitchcockien. Car si Marnie ne se sait expliquer ses obsessions et ses angoisses, ce sont ses pulsions de voleuse qui attirent et obsèdent Mark. Devenu son mari, il aidera Marnie à lever le voile sur le lourd secret de son enfance pour l’aider à reprendre le fil de sa vie.

Pas de printemps pour Marnie est projeté en lien avec le spectacle La Magie lente, du mercredi 18 au vendredi 20 mars.

Le Renne blanc

D’Erik Blomberg

mardi 24 mars à 19 h 30

+

+

grande salle

Finlande / 1952 / 1 h 07

Avec Mirjami Kuosmanen, Kalervo Nissilä, Ake Lindman, Jouni Tapiola

 

Dans les neiges de Laponie, Pirita est l’épouse d’Aslak, un gardien de rennes. Attristée par les absences de son mari, elle consulte un sorcier qui lui demande des sacrifices afin de jouir pleinement de son pouvoir de femme. Aussitôt, s’éveillent en elle des puissances endormies. Ensorcelée, elle se change la nuit en renne blanc, attirant les chasseurs dans un piège fatal.

Considéré comme le premier film fantastique finlandais, Le Renne blanc remportera un Golden Globe et le prix du film légendaire au festival de Cannes en 1953. Mêlant réalisme, merveilleux et effroi, Erik Blomberg puise dans la mythologie finlandaise et convoque le fantastique pour parler du désir féminin et du rapport de domination entre les sexes.

Ce film est proposé en écho au spectacle Belladonna, le jeudi 9 avril.

 

 

 

Le Théâtre – scène conventionnée d’Auxerre, le magazine Sciences Humaines et Le Cercle Condorcet d’Auxerre s’associent pour un cycle de conférences gratuites avec des penseurs de premier plan. Chacun dans son domaine fait avancer la pensée et la connaissance, nous vous invitons à venir les rencontrer.

 

La saison dernière nous avons eu le plaisir d’accueillir :

 Jean-Vincent Holeindre, Barbara Cassin, Boris Cyrulnik, Jean-Paul Demoule

 

 

Retrouvez La dernière question posée à nos invités par Héloïse Lhérété, à l’issue d’une heure d’échange en public dans la grande salle du Théâtre.

 

Pour connaître les invités de la saison 2019-2020, inscrivez-vous à notre newsletter ou suivez-nous sur Facebook.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)