Dans ce monde

Par Thomas Lebrun

Il y a tant de beauté dans ce monde. Chorégraphe, Thomas Lebrun nous en propose une géographie toute personnelle ; où la danse est comme une terre d’accueil ouverte à des traditions de tous horizons.

Pour faire un beau voyage, le mieux est de voyager léger. Et lorsqu’on est chorégraphe, de partir d’une page blanche avec comme tout bagage, une danse à soi. A la tête du Centre Chorégraphique National de Tours, Thomas Lebrun est l’une des signatures les plus repérées de la scène française. Il nous invite, petits et grands, à suivre quatre interprètes – deux filles, deux garçons – au fil d’une odyssée mouvementée. Un tour du monde, mais pas n’importe lequel. Plus qu’un tour du monde des danses, c’est plutôt une danse qui fait le tour du monde et se métamorphose au gré des rencontres. Algérie, Mali, Bulgarie, Russie, Pakistan, Syrie, Mongolie… Les territoires explorés sont évoqués grâce à un minutieux choix de musiques et un art poétique épuré qui parsème le plateau de signes : chapeaux vietnamiens, coiffes d’Europe centrale… Les danseurs, en soli, puis en groupe portent des objets, des tissus, des robes ou des vêtements de chacun des pays traversés, jusqu’à un final en forme de melting pot visuel où tout se regarde et se partage. Dans ce monde se décline en trois formes gigognes : à l’attention des tout petits jusqu’à deux ans, des plus grands jusqu’à six et de tous les spectateurs jusqu’à point d’âge. C’est cette version « grand large » qui sera proposée en séance tout public au Théâtre.

à 9 h 30

Le petit voyage

à partir de 2 ans / durée 30 mn

 

à 14 h

Le plus long voyage

à partir de 6 ans / durée 40 mn

 

à 19 h 30

Le tour du monde

tout public / durée 1 h

 

Centre Chorégraphique National de Tours

Chorégraphie Thomas Lebrun

Interprétation Maxime Aubert, Anthony Cazaux, Lucie Gemon, Léa Scher

Musiques Erik Satie, Lili Boniche, Boubacar Traoré, Chœur de Femmes de Sofia & Zdravko Mihaylov, Lev Knipper & Viktor Goussev, Ibrahim Keivo, Nusrat Fateh Ali Khan, Mongol Band, Ensemble Sakura, Hanoi Session Singers, Alfredo Boloña, Jards Macalé, Hermanos Abalos, Banda de Musica Municipal de Santiago de Cuba, Philip Glass

Création lumières Jean-Philippe Filleul

Création son Mélodie Souquet

Costumes Kite Vollard et Thomas Lebrun

Créé du 10 au 15 novembre 2018 au CCN de Tours. Production Centre chorégraphique national de Tours. Coproduction La Rampe-La Ponatière - scène conventionnée d’Échirolles, Les 3T - scène conventionnée de Châtellerault. Avec le soutien de la SPEDIDAM. ¬Le Centre Chorégraphique National de Tours est subventionné par le ministère de la Culture - DGCA - DRAC Centre-Val de Loire, la Ville de Tours, le Conseil régional Centre-Val de Loire, le Conseil départemental d’Indre-et-Loire et Tours Métropole Val de Loire. L’Institut français contribue régulièrement aux tournées internationales du Centre chorégraphique national de Tours.

Dans ce monde

Par Thomas Lebrun

Danse / Tous les spectacles

Il y a tant de beauté dans ce monde. Chorégraphe, Thomas Lebrun nous en propose une géographie toute personnelle ; où la danse est comme une terre d’accueil ouverte à des traditions de tous horizons.

Pour faire un beau voyage, le mieux est de voyager léger. Et lorsqu’on est chorégraphe, de partir d’une page blanche avec comme tout bagage, une danse à soi. A la tête du Centre Chorégraphique National de Tours, Thomas Lebrun est l’une des signatures les plus repérées de la scène française. Il nous invite, petits et grands, à suivre quatre interprètes – deux filles, deux garçons – au fil d’une odyssée mouvementée. Un tour du monde, mais pas n’importe lequel. Plus qu’un tour du monde des danses, c’est plutôt une danse qui fait le tour du monde et se métamorphose au gré des rencontres. Algérie, Mali, Bulgarie, Russie, Pakistan, Syrie, Mongolie… Les territoires explorés sont évoqués grâce à un minutieux choix de musiques et un art poétique épuré qui parsème le plateau de signes : chapeaux vietnamiens, coiffes d’Europe centrale… Les danseurs, en soli, puis en groupe portent des objets, des tissus, des robes ou des vêtements de chacun des pays traversés, jusqu’à un final en forme de melting pot visuel où tout se regarde et se partage. Dans ce monde se décline en trois formes gigognes : à l’attention des tout petits jusqu’à deux ans, des plus grands jusqu’à six et de tous les spectateurs jusqu’à point d’âge. C’est cette version « grand large » qui sera proposée en séance tout public au Théâtre.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

S'inscrire à la newsletter

* requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)