La cérémonie

Par la compagnie Pernette

Nathalie Pernette nous accueille dans l’intimité de son musée imaginaire, chaudron bouillonnant de créativité où s’élabore depuis deux décennies une signature unique. Laissez-vous prendre par la main et suivez la guide…

« L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art.» On ne sait si Robert Fillioud – artiste lui-même et auteur de cet aphorisme maintes fois repris – pensait à la danse. Mais l’écho est clair chez Nathalie Pernette lorsque qu’elle s’interroge : « peut-être, vivre la danse peut aider à saisir la vie plus nettement, plus intensément et de manière plus instinctive… » Vivre la danse ? Voici l’expérience que la chorégraphe nous invite à partager au gré d’un drôle d’abécédaire égrené en voix off, qui joue à décrypter l’acte de création : « E comme ensemble, F comme faire, G comme gigoter, H comme humour… EFGH pour ensemble, faire gigoter avec humour… ». Tout Pernette ! Sans oublier la lettre I pour adresser une invitation très directe au public. Dans un rapport de proximité, deux gradins se font face, permettant à chacun de ressentir la danse au plus près et pourquoi pas, de se laisser emporter par le mouvement avec la complicité des interprètes. Ils sont trois danseurs à dialoguer avec la voix, l’espace – une mobile scénographie de cartons – et la pièce musicale très évocatrice de Moussorgski, Tableaux d’une exposition, interprétée en direct par Wandrille Decaëns. Comment mieux exprimer que l’expérience sensible naît d’un mouvement du corps et du regard face aux œuvres ? Aller, venir et revenir… Dans ce mouvement de proche en proche, Nathalie Pernette réussit avec toute la légèreté qui est la sienne à partager la danse comme la chose la plus naturelle et oui, la plus vitale qui soit !

grande salle

à partir de 8 ans

Durée : 1 h

Tarif

de 8 à 25 euros

Réservez

Liens

Chorégraphie Nathalie Pernette

Assistée de Regina Meier

Interprétation Lucien Brabec, Lisa Guerrero et Laure Wernly

Musique Les Tableaux d’une exposition de Modeste Moussorgski

Pianiste Wandrille Decaëns                                

Écriture des textes Franck Gervais

Création lumières Caroline Nguyen

Scénographie Daniel Pernette

Costumes Florence Bruchon

Direction technique Stéphane Magnin

Créé en 2013. Coproduction l’Association NA, la scène nationale de Besançon, le Théâtre - scène nationale de Mâcon, le conseil général du Doubs, la scène nationale d’Aubusson - centre culturel et artistique Jean Lurçat, les Scènes du Jura - scène nationale, le centre chorégraphique national de la Rochelle, le Théâtre de Châtillon et le centre chorégraphique national de Créteil et du Val de Marne. Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication - Direction régionale des affaires culturelles de Franche-Comté, au titre de l’aide à la compagnie chorégraphique conventionnée, la ville de Besançon, le conseil régional de Franche-Comté, le conseil général du Doubs. La compagnie Pernette est en association résidence à la Scène nationale de Besançon.

La cérémonie

Par la compagnie Pernette

Danse / Tous les spectacles

Nathalie Pernette nous accueille dans l’intimité de son musée imaginaire, chaudron bouillonnant de créativité où s’élabore depuis deux décennies une signature unique. Laissez-vous prendre par la main et suivez la guide…

« L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art.» On ne sait si Robert Fillioud – artiste lui-même et auteur de cet aphorisme maintes fois repris – pensait à la danse. Mais l’écho est clair chez Nathalie Pernette lorsque qu’elle s’interroge : « peut-être, vivre la danse peut aider à saisir la vie plus nettement, plus intensément et de manière plus instinctive… » Vivre la danse ? Voici l’expérience que la chorégraphe nous invite à partager au gré d’un drôle d’abécédaire égrené en voix off, qui joue à décrypter l’acte de création : « E comme ensemble, F comme faire, G comme gigoter, H comme humour… EFGH pour ensemble, faire gigoter avec humour… ». Tout Pernette ! Sans oublier la lettre I pour adresser une invitation très directe au public. Dans un rapport de proximité, deux gradins se font face, permettant à chacun de ressentir la danse au plus près et pourquoi pas, de se laisser emporter par le mouvement avec la complicité des interprètes. Ils sont trois danseurs à dialoguer avec la voix, l’espace – une mobile scénographie de cartons – et la pièce musicale très évocatrice de Moussorgski, Tableaux d’une exposition, interprétée en direct par Wandrille Decaëns. Comment mieux exprimer que l’expérience sensible naît d’un mouvement du corps et du regard face aux œuvres ? Aller, venir et revenir… Dans ce mouvement de proche en proche, Nathalie Pernette réussit avec toute la légèreté qui est la sienne à partager la danse comme la chose la plus naturelle et oui, la plus vitale qui soit !

Autour du spectacle

Stage de pratique

Danse et matière

samedi 5 et dimanche 6 décembre / La mémoire de l’eau / par Nathalie Pernette / sur inscription

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

S'inscrire à la newsletter

* requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)