Moby Dick

Par Plexus Polaire

Voici près de deux siècles que Moby Dick écume nos imaginaires… A la tête de la compagnie Plexus Polaire, Yngvild Aspeli nous entraîne à la poursuite de ce roman-monstre. A bord, une cinquantaine de marionnettes, une fantasmagorie vidéographique, un orchestre englouti, une baleine grandeur nature et sept acteurs... Cap sur la démesure !
Ce récit d’aventures aussi épique que métaphysique occupe une place de premier plan parmi nos mythes modernes. A roman total, théâtre total. Dans la continuité de ses pièces Cendres et Chambre noire récemment présentées à Auxerre, Yngvild Aspeli poursuit avec Moby Dick sa recherche d’un langage scénique nourri de toutes les rencontres : jeu d’acteur et marionnettes, musique et vidéo, texte et images. Avec une gageure : faire entrer toute la démesure du roman dans la boîte noire du théâtre. La metteure en scène a conçu avec son équipe une cinquantaine de marionnettes de six échelles différentes, du minuscule jusqu’à la gigantesque baleine blanche. Autant de créatures manipulées sur une scène “augmentée“ de mirages vidéographiques, cartes, fragments de navires, plongées sous la surface… Sur les planches, le comédien Pierre Devérines incarne le personnage central d’Ismaël, unique survivant de l’équipée. Alentour, c’est un chœur fantômatique des « disparus » –  trois actrices, trois acteurs et leurs doubles marionnettiques – dont la présence musicale est sertie dans une bande originale qui tutoie les infrabasses. En déployant ainsi les récits tous azimuts, Yngvild Aspeli nous invite à vivre une expérience physique intense dans les profondeurs de l’océan et de l’âme humaine, deux immensités pareillement insondables.

grande salle

à partir de 14 ans

Durée : 1 h 50

Tarif

de 8 à 25 euros

Réservez

Liens

Mise en scène Yngvild Aspeli

Assistant mise en scène Pierre Tual

Dramaturgie Pauline Thimonnier

Acteurs et marionnettistes Pierre Devérines, Sarah Lascar, Aitor Sanz Juanes, Alice Chéné,

Viktor Lukawski, Maja Kunsic et Andreu Martinez Costa

Composition musique Guro Skumsnes Moe et Ane Marthe Sørlien Holen

Fabrication marionnettes Polina Borisova, Yngvild Aspeli, Manon Dublanc, Sébastien Puech, Elise Nicod

Scénographie Elisabeth Holager Lund

Lumières Xavier Lescat et Vincent Loubière

Vidéo David Lejard-Ruffet

Costumes Benjamin Moreau

Son Raphael Barani

Regard extérieur Paola Rizza

Création initialement prévue lors du festival In d'Avignon 2020 annulée pour cause de pandémie mondiale Production Plexus Polaire Coproduction Nordland Teater - Mo I Rana (NO), Figurteatret i Nordland (Nordland Visual Theatre), Stamsund (NO), le Groupe des 20 (Ile-de-France), Puppet Theatre Ljubljana (SL), Comédie de Caen CDN (14), EPCC Bords 2 scènes - Vitry-le-François (51), TJP CDN Strasbourg-Grand Est (67), Festival mondial des théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières (08), le Manège - scène nationale - Reims (51), le Théâtre d’Auxerre - scène conventionnée d’intérêt national (89), le Mouffetard - Théâtre des arts de la Marionnette - Paris (75), Les 2 Scènes - scène nationale de Besançon (25), MA scène nationale de Montbéliard (25), Le Sablier - Ifs (14), le Théâtre Jean Arp de Clamart (92), la Maison/Nevers - scène conventionnée art en territoire - Nevers (58), Théâtre Romain Rolland - scène conventionnée d’intérêt national de Villejuif (94), le Bateau Feu - scène nationale de Dunkerque (59). Avec un soutien à la diversité multilingue du Théâtre de Choisy-le-Roi - scène conventionnée d’intérêt national art et création pour la diversité linguistique, en coopération avec PANTHEA (94), Teater Innlandet, Hamar (NO), POC, Alfortville (94). Avec le soutien de Kulturrådet / Arts Council Norway (NO), la DGCA - Ministère de la Culture, la DRAC et la région Bourgogne-Franche-Comté, Fond for lyd og bilde (NO), le conseil général du Val de Marne, le département de l’Yonne, La Nef - Manufacture d’utopies, Pantin (93).

Moby Dick

Par Plexus Polaire

Tous les spectacles / Marionnette

Voici près de deux siècles que Moby Dick écume nos imaginaires… A la tête de la compagnie Plexus Polaire, Yngvild Aspeli nous entraîne à la poursuite de ce roman-monstre. A bord, une cinquantaine de marionnettes, une fantasmagorie vidéographique, un orchestre englouti, une baleine grandeur nature et sept acteurs... Cap sur la démesure !
Ce récit d’aventures aussi épique que métaphysique occupe une place de premier plan parmi nos mythes modernes. A roman total, théâtre total. Dans la continuité de ses pièces Cendres et Chambre noire récemment présentées à Auxerre, Yngvild Aspeli poursuit avec Moby Dick sa recherche d’un langage scénique nourri de toutes les rencontres : jeu d’acteur et marionnettes, musique et vidéo, texte et images. Avec une gageure : faire entrer toute la démesure du roman dans la boîte noire du théâtre. La metteure en scène a conçu avec son équipe une cinquantaine de marionnettes de six échelles différentes, du minuscule jusqu’à la gigantesque baleine blanche. Autant de créatures manipulées sur une scène “augmentée“ de mirages vidéographiques, cartes, fragments de navires, plongées sous la surface… Sur les planches, le comédien Pierre Devérines incarne le personnage central d’Ismaël, unique survivant de l’équipée. Alentour, c’est un chœur fantômatique des « disparus » –  trois actrices, trois acteurs et leurs doubles marionnettiques – dont la présence musicale est sertie dans une bande originale qui tutoie les infrabasses. En déployant ainsi les récits tous azimuts, Yngvild Aspeli nous invite à vivre une expérience physique intense dans les profondeurs de l’océan et de l’âme humaine, deux immensités pareillement insondables.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

S'inscrire à la newsletter

* requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)