Tanguy Pastureau n’est pas célèbre

(et il s'en fout)

Tanguy Pastureau ? L’une des voix les plus originales de la Bande du même nom, réunie par Nagui chaque jour de semaine sur France Inter. Débit accéléré, art du raccourci tordant, il passe en revue l’actualité et défouraille sur une galerie de têtes de turcs de la politique et des médias. L’effet d’une jalousie envers ces personnalités notoires ? Non, car la célébrité, « il s’en fout ». Et s’il lâche aujourd’hui le micro pour monter sur les planches, c’est pour régler leur compte non pas aux célébrités, mais à la célébrité elle-même. Croyez-le ou non, la célébrité est une galère sans nom… Et Pastureau de questionner : « Louis XVI aurait-il perdu sa tête s’il avait été un anonyme ? Non. Les Kennedy seraient-ils tous morts soit en voiture, soit en avion, soit en patinette, s’ils n’avaient pas appartenu à une célèbre dynastie ? Non. Loana se serait-elle nourri pendant 10 ans d’escalope de poulet sauce Xanax-Valium si la célébrité ne l’avait pas entrainée vers les tréfonds de la déprime existentielle ? » Pour vivre heureux vivons cachés. Cela nous mettra au moins à l’abri de l’humour ravageur de Tanguy Pastureau. Un inconnu, qui pourrait bien ne pas le rester longtemps.

grande salle

à partir de 10 ans

Durée : 1 h 10

Tarif

de 8 à 25 euros

Réservez

Liens

Texte Tanguy Pastureau

Mise en scène Tanguy Pastureau et Christophe Meilland

Création lumières Emmanuel Cordier

Avec Tanguy Pastureau

Créé en 2018 à Paris. Avec le soutien de France Inter, Paris Première, Fnac, SACD et Copie Privée.

Tanguy Pastureau n’est pas célèbre

(et il s'en fout)

Humour / Tous les spectacles

Tanguy Pastureau ? L’une des voix les plus originales de la Bande du même nom, réunie par Nagui chaque jour de semaine sur France Inter. Débit accéléré, art du raccourci tordant, il passe en revue l’actualité et défouraille sur une galerie de têtes de turcs de la politique et des médias. L’effet d’une jalousie envers ces personnalités notoires ? Non, car la célébrité, « il s’en fout ». Et s’il lâche aujourd’hui le micro pour monter sur les planches, c’est pour régler leur compte non pas aux célébrités, mais à la célébrité elle-même. Croyez-le ou non, la célébrité est une galère sans nom… Et Pastureau de questionner : « Louis XVI aurait-il perdu sa tête s’il avait été un anonyme ? Non. Les Kennedy seraient-ils tous morts soit en voiture, soit en avion, soit en patinette, s’ils n’avaient pas appartenu à une célèbre dynastie ? Non. Loana se serait-elle nourri pendant 10 ans d’escalope de poulet sauce Xanax-Valium si la célébrité ne l’avait pas entrainée vers les tréfonds de la déprime existentielle ? » Pour vivre heureux vivons cachés. Cela nous mettra au moins à l’abri de l’humour ravageur de Tanguy Pastureau. Un inconnu, qui pourrait bien ne pas le rester longtemps.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

S'inscrire à la newsletter

* requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)