Vie et mort d’un chien traduit du danois par Niels Nielsen

De Jean Bechetoille / Par la compagnie du 1er août

Il y a quelque chose de pourri au royaume des Nielsen… Nous sommes au Danemark, pays d’Hamlet. Et son fantôme n’est pas loin. Avec ce souvenir tragique dans le rétro et le burlesque pour horizon, Jean Bechetoille fonce à tombeau ouvert. Pleins feux sur une famille haute en colères.

S’agit-il d’une enquête policière, d’un récit fantastique ? D’un drame, d’une comédie ? Vie et mort d’un chien traduit du danois par Niels Nielsen est une partition libre et irrévérencieuse qui bouscule les genres. Par une nuit funeste, sur une voie rapide, le jeune Vincent Nielsen est renversé par une voiture. Accident, suicide, meurtre ? Les questions sans réponse taraudent son frère Markus qui veut en découdre avec la vérité, au risque de voir voler en éclats le fragile édifice familial. Un père démissionnaire, une mère dans le déni, une sœur qui s’accroche à une promesse de bonheur ; mais aussi le spectre de Vincent et le chien Sirius, cabot comique et philosophe, visiblement le seul être raisonnable de la maisonnée… Une folle sarabande de personnages pris à bras le corps par six acteurs qui portent le récit à un rythme endiablé. Avec cette seconde création, Jean Bechetoille dresse un portrait de groupe cruel et désopilant, mais aussi irréel et troublant. Coup de maître pour un jeune auteur et metteur en scène qui aborde avec distance le suicide, les névroses familiales… et notre dénuement face à la mort.

 

Pour en savoir plus : note d’intention vie-et-mort

grande salle

à partir de 12 ans

Durée : 1 h 45

Tarif

de 8 à 25 euros

Réservez

Liens

Texte et mise en scène Jean Bechetoille

Avec Alice Allwright, Guarani Feitosa, Romain Francisco, William Lebghil, Laurent Lévy, Nadine Marcovici

Scénographie Caroline Frachet

Lumières Vera Martins

Costumes Gaïssiry Sall

Vidéo Dimitri Klockenbring, Antoine Rosenfeld

Collaboration artistique Guillaume Gras

Créé le 20 septembre 2019 au Théâtre de la Tempête. Production la compagnie du 1er août. Avec le soutien du Théâtre 13, du Théâtre Paris-Villette, de la Maison Jacques Copeau, du Théâtre de la Tempête, de la Ville de Paris, de l’ADAMI, de la SPEDIDAM et du FONPEPS. Texte soutenu par À mots découverts.

Vie et mort d’un chien traduit du danois par Niels Nielsen

De Jean Bechetoille / Par la compagnie du 1er août

Théâtre / Tous les spectacles

Il y a quelque chose de pourri au royaume des Nielsen… Nous sommes au Danemark, pays d’Hamlet. Et son fantôme n’est pas loin. Avec ce souvenir tragique dans le rétro et le burlesque pour horizon, Jean Bechetoille fonce à tombeau ouvert. Pleins feux sur une famille haute en colères.

S’agit-il d’une enquête policière, d’un récit fantastique ? D’un drame, d’une comédie ? Vie et mort d’un chien traduit du danois par Niels Nielsen est une partition libre et irrévérencieuse qui bouscule les genres. Par une nuit funeste, sur une voie rapide, le jeune Vincent Nielsen est renversé par une voiture. Accident, suicide, meurtre ? Les questions sans réponse taraudent son frère Markus qui veut en découdre avec la vérité, au risque de voir voler en éclats le fragile édifice familial. Un père démissionnaire, une mère dans le déni, une sœur qui s’accroche à une promesse de bonheur ; mais aussi le spectre de Vincent et le chien Sirius, cabot comique et philosophe, visiblement le seul être raisonnable de la maisonnée… Une folle sarabande de personnages pris à bras le corps par six acteurs qui portent le récit à un rythme endiablé. Avec cette seconde création, Jean Bechetoille dresse un portrait de groupe cruel et désopilant, mais aussi irréel et troublant. Coup de maître pour un jeune auteur et metteur en scène qui aborde avec distance le suicide, les névroses familiales… et notre dénuement face à la mort.

 

Pour en savoir plus : note d’intention vie-et-mort

Autour du spectacle

Bord plateau / à l’issue de la représentation / rencontre avec l’équipe artistique

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

S'inscrire à la newsletter

* requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)