Actualité

Pour s’abonner en ligne, c’est ici.

Pour les billets à l’unité, c’est par là.

Munissez vous d’un ordinateur !

Samedi 7 septembre, on vous accueille au Théâtre dès 10h,

pour vos abonnements,

vos inscriptions aux ateliers,

ou simplement vous renseigner sur la saison !

La mise à jour du site est en cours. Retrouvez dès maintenant la brochure 2019-2020 en téléchargement ici.

Une nouvelle génération d’enseignant·e·s pour une éducation artistique, culturelle et humaniste dans l’Yonne

  En 2017 s’amorçait un lien étroit entre le Théâtre d’Auxerre et l’ESPE d’Auxerre*. L’enjeu de cette alliance émanait d’un constat commun : le besoin d’apporter aux étudiants une formation et des outils spécifiques et adaptés pour construire des projets artistiques et culturels avec leurs classes sur le département de l’Yonne. Cet objectif partagé a donné ... En savoir plus »

Option expérimentale de Théâtre – Troisième Opus

Option expérimentale de Théâtre – Troisième Opus

Lycée Saint Germain – Auxerre Pour la troisième année consécutive, le lycée St Germain, la Compagnie Turlupin, l’association artistique F.M.R et le Théâtre d’Auxerre s’associent pour proposer aux élèves volontaires de Seconde, Première et Terminale un travail théâtre sur toute la saison. Regard de spectateurs C’est un véritable parcours du spectateur qui a été initié ... En savoir plus »

« Rêver le monde » un projet inter-degré avec le Théâtre d’Auxerre

À Auxerre, une classe de première littéraire du lycée Jacques Amyot et une classe de troisième du collège Albert Camus ont construit un projet commun, « Co-rêves-pondances ». Ce projet a été mené en partenariat avec le Théâtre d’Auxerre et le metteur en scène Léo Cohen-Paperman, artiste en résidence. Ce projet inter-degré original a permis de mettre ... En savoir plus »

Pablo Mira dit des choses contre de l’argent

Fondateur en 2012 du site d’infos parodique legorafi.fr, il incarne depuis quelques saisons cet éditorialiste néoconservateur… qu’on adore détester. Racisme, phallocratie, homophobie, cupidité… Armé d’une mauvaise foi XXL, Pablo Mira joue les affreux avec une belle gourmandise et un art du contrepied imparable. Dans le droit fil de ses chroniques radiophoniques assassines, l’humoriste se lance aujourd’hui dans le stand up et passe l’actualité en revue à sa manière inimitable. Il croque au passage une folle galerie de personnages de la politique ou des médias et cible aussi les réseaux sociaux dans une revue de presse des haters sur Internet. Un régal qu’il prodigue également dans le Quotidien de Yann Barthès. Pablo Mira a un incroyable talent. Et ça, juré, ce n’est pas une fake news.

Face au Mur

Par la compagnie INDEX

L’adolescence est pour beaucoup un passage périlleux. Mais au fond, y a-t-il meilleur âge pour apprendre à être libre ? Rencontre ludique entre l’art de la marionnette et la philosophie, Face au Mur nous invite – jeunes ou moins jeunes – à engager un dialogue fécond avec nos passions.

Léo pète les plombs. Entre elle et son entourage, rien ne va plus. Léo ? Une adolescente en pleine crise, marionnette manipulée à vue par un duo de comédiennes facétieuses. Ballottée entre des impulsions incontrôlables, elle perd la boussole, se cogne, tombe et déclenche une tornade émotionnelle dans sa chambre. Ceci jusqu’à ce qu’une étonnante rencontre ne change le cours de sa journée… Metteure en scène, Lucile Beaune a composé de toutes pièces ce joli conte moderne avec en ligne de mire, l’idée de transmission. Cette jeune trentenaire s’est initiée à la pensée du philosophe Gilles Deleuze, qui s’est lui-même en son temps hissé sur les épaules d’un géant de la pensée : Baruch Spinoza (1632-1677). Un géant plutôt sympathique : il fait ici son entrée sous les traits d’une petite marionnette à gaine, pas guignol pour un sou, quoique… Coiffé d’un chapeau pointu, ce Spinoza porte une dimension comique fort à propos… Eh oui, la philo, c’est tout sauf triste. Prenez la fameuse métaphore du chimpanzé, cet autre nous-même qui a tendance à réagir trop vite et à notre place. Spinoza apprendra à Léo, bagarre à l’appui, qu’il vaut mieux entrer en dialogue avec cet animal intérieur pour apprivoiser ses peurs. En jouant d’un empilement de boîtes comme d’une métaphore de l’esprit, en faisant surgir des figures plus ou moins inquiétantes ou drôles, les marionnettistes ponctuent et illustrent le dialogue très animé entre l’enfant et le philosophe. Les mots, les formes et la pensée dansent… Un moment lumineux pour philosopher en famille.

Les étudiant·e·s de l’ESM en concert #1

Chaque année, c’est une nouvelle génération d’élèves de l’École Supérieure de Musique de Bourgogne-Franche-Comté qui fait le mur… pour entrer au Théâtre. Et nous proposer deux rendez-vous buissonniers pleins de surprises. Pour chacun d’entre eux, les œuvres sont librement choisies par les musiciens. Charge à eux de dénicher dans le répertoire de leurs instruments d’élection, les pièces qui leur permettront d’exprimer leur talent avec le plus d’éclat. Suivez-les attentivement, car, après ces concerts de midi programmés les 17 octobre et 20 février prochains, ils seront prêts pour aborder la « Saison 2 » de leur aventure, avec un vrai projet de création. Leurs aînés qui ont effectué le même parcours l’an passé présenteront d’ailleurs un tel projet au printemps avec Rose et l’automate de l’Opéra. Nous vous espérons nombreux pour accueillir sous les vivats les premiers pas de ces jeunes artistes dans la vie professionnelle !

Keren Ann

en coréalisation avec le Silex

Un songwriting folk, élégant et nimbé de mélancolie… En deux décades, Keren Ann a marqué le continent pop de son empreinte douce et personnelle. Paru en mars, Bleue est son 8e opus solo. Un album de retrouvailles avec la langue française pour cette enfant du melting pot qui a récemment jeté les amarres à Paris… Une ville où elle a ses attaches : en 2000, elle y était née aux oreilles du grand public dans l’ombre tutélaire d’Henri Salvador dont elle a co-écrit (avec Benjamin Biolay) le lumineux Chambre avec vue. Comme souvent chez Keren Ann, les chansons portent ici la trace des expériences vécues.  Le deuil, la naissance, l’amour qui parfois se délie. Les attaches familiales aussi (Odessa, Odyssée) ; ou littéraires encore, via une évocation sensible de l’auteure Virginia Woolf. La couleur de l’eau et du ciel est filée comme une métaphore du voyage. Et celui-ci nous porte loin : Ton île prison, Le fleuve doux, Nager la nuit… Suite de ballades aux orchestrations cristallines, Bleue que Keren Ann interprète désormais en tournée est un album ondoyant et profond. Parfois douloureux. Sur scène, elle le partage avec une intensité qui n’appartient qu’à elle.

Art et Graphisme

Par Vincent Perrottet

du mardi 5 novembre au mercredi 18 décembre

Vernissage le mardi 5 novembre à 19 h

 

On a tendance à associer le graphisme aux « arts appliqués », pour lesquels la commande est déterminante dans le processus de création.

Il existe, parmi les innombrables graphistes dont les travaux s’inscrivent dans nos rues, nos publications, nos portables…, quelques personnalités dont l’écriture plastique et typographique, la liberté de choisir leurs sujets et de donner leur point de vue sur notre monde, en font de véritables artistes.

Artistes parce que s’attachant à rendre sensible la lecture que l’on fait de leur travaux qui, comme n’importe quelle œuvre d’art, nous touchent et nous font réfléchir de façon critique sur nos goûts et sur nous-même.

Ces artistes du graphisme sont déjà dans des collections publiques de grandes institutions muséales ou privées mais, par manque d’une médiation cultivée, leur travail n’est pas montré tel qu’il le faudrait pour éclairer le regard des citoyens que la publicité, avec ses flots d’images ineptes et stéréotypées, ne considère que comme des consommateurs.

Le Théâtre d’Auxerre accueille une fois de plus une exposition d’affiches réalisées par de grands créateurs qui sont aussi les artistes contemporains de ce début du XXIe siècle.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

*Requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)