Actualité

Retrouvez Robin Renucci dans l’un de ses premiers rôles au cinéma avec Vive la sociale !, comédie pétillante de Gérard Mordillat, mercredi 19 novembre à 20 h. Entrée libre.

Au travers d’une visite rythmée par les lecteurs de Lire et faire lire, les jeunes spectateurs découvrent la face cachée du Théâtre d’Auxerre. Première visite contée le mercredi 19 novembre à 15 h 30, entrée libre sur inscription

Jeunes circassiens en herbe, novices ou curieux peuvent exprimer leur créativité dans un parcours dynamique et collectif en participant à l’atelier cirque du lundi 20 au vendredi 24 octobre.

Retour sur l’atelier cirque

Du lundi 20 au vendredi 24 octobre le Théâtre d’Auxerre a proposé aux enfants de 8 à 15 ans de participer à un atelier cirque dirigé par Thomas Birault, jongleur et de Willy Pevet, clown. Une trentaine d’enfants ont ainsi pu assister à cette expérience qui leur a permis de découvrir au côté de Thomas ... En savoir plus »

Un mercredi dédié à la fête de la science

Mercredi 8 octobre, le théâtre a ouvert, dans le cadre de la fête de la science, ses portes pour dévoiler les liens entre la science et le spectacle vivant. Comment la science permet-elle de donner vie aux spectacles (sciences et techniques son, lumière) ?   Pour répondre à cette question, l’équipe du Théâtre d’Auxerre avait ... En savoir plus »

l effrayante foret 5

L’effrayante forêt Juste devant nous

Par la compagnie Barbès 35

La forêt de nos contes d’enfant, à en croire Bettelheim*, c’est la matrice de tous les fantasmes et de toutes les angoisses. L’occasion pour Cendre Chassanne et Jérémie Fabre d’imaginer une saga familiale déjantée dans les bois, où Poucet, archétype de l’enfant perdu, fait le récit de sa vie en réinventant sans cesse sa propre histoire. Surgit un personnage extérieur, La fille à la langue, qui déclenche un véritable cataclysme dans la famille : Papa quitte Maman et se découvre une passion pour la peinture flamande et les glaces Bertillon ; Maman et La fille à la langue, converties au végétarisme, vont vivre dans une bergerie de la Creuse ; Mamie, libérée du joug des maisons de retraite, s’en va au ciel tandis que le frère vit sa vie de ministre solitaire sur l’Île Saint-Louis et que Poucet continue de s’inventer… Mêlant texte, musique et vidéo dans une scénographie inventive et résolument contemporaine, la compagnie Barbès 35 aborde avec intelligence la question de la famille, sujet n°1 de nos fragiles sociétés, celle de l’émancipation – récurrente dans les spectacles de Cendre Chassanne et la chance qui nous est donnée d’écrire notre chemin. Vivifiant et joyeusement subversif !

* Psychologue, pédagogue et auteur de Psychanalyse des contes de fées, éd. Robert Laffont, 1976

Fleurs de cimetiere copie

Fleurs de Cimetière

Par la Cie HERVE-GIL

et autres sornettes…

 

Voici un spectacle revigorant qui parle sans détour et avec un humour salutaire, de la vieillesse, de la décrépitude annoncée, de la mémoire du corps, d’avoir été et ne plus être… Interprète et chorégraphe réputée, Myriam Herve-Gil mêle à sa danse un théâtre nourri d’une ironie grinçante et amusée. Dans cette pièce, elle soulève la question : quels sont les présupposés qui orientent le regard porté sur la maturité, sur le corps dansant et a fortiori le corps féminin ? Après tout, oui, cinquante ans est un bel âge pour se poser quelques questions. Fourbies par un texte mordant de Dominique Wittorski, ces « fleurs de cimetière » sont un hymne à la vie, à la danse, à la nécessité de faire avec… Sur scène, les six danseuses resplendissantes apportent un éclatant démenti au pessimisme de l’âge, tandis que la comédienne Fransoise Simon donne à sourire et réfléchir. Le problème reste entier, l’humour demeure, l’émotion surgit et les clichés tombent !

DominiqueVisse-DV3-© Eric Larrayadieu 2 copie

Les mémoires de Monsieur D’Artagnan

Par l'Ensemble La Fenice

les Classiques d’Auxerre

 

L’ensemble La Fenice plonge avec délice dans le célèbre roman d’Alexandre Dumas pour offrir une lecture musicale des aventures des Trois Mousquetaires et de leur suite Vingt ans après. Nous voici donc transportés dans le royaume de Louis XIII où les chansons à boire, les airs de cour, les fanfares de bataille, les voltes du tambour et autres « bruits de chasse » rythment les péripéties de nos quatre héros qui vont sauver la reine des perfides manœuvres de Richelieu. Les trois mousquetaires de La Fenice, réunis auprès du conteur Jean Tubéry alias Alexandre Dumas, ont invité pour l’occasion le D’Artagnan et baladin des temps modernes : le contre-ténor Dominique Visse. Cet habitué du répertoire baroque exerce son irrésistible talent dans un spectacle haut en couleurs où les cinq compères mélangent allègrement texte et musique, virevoltant de la gouaille à la tendresse, de la gaudriole à la nostalgie, du rire aux larmes… Une immersion passionnante et virtuose dans les fastes baroques de la musique du XVIIe siècle sur les traces des mythiques mousquetaires du roi.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)