Actualité

Restitution des ateliers Théâtre-École samedi 31 janvier : Atelier 1 à 18 h 30 avec des extraits de Roberto Zucco de Bernard Marie Koltès, Atelier 2 à 19 h 30 avec Où j’ai laissé mon âme d’après Jérôme Ferrari et Atelier 3 à 20 h 30 avec Vers les Vers (extraits de pièces de Corneille, Molière et Racine). Entrée libre

fly Atelier d'éveil parents - enfants 11 février 2015

Il reste encore quelques places pour l’atelier de 11 h à 12 h. Venez avec vos tout-petits !

fly conférence dansée multimedia

Autour du mouvement hip hop

Ecrits du coin

Ecrits du coin

Rencontre d’auteurs Samedi 24 janvier de 14 h à 21 h Entrée libre et gratuite   Les Amis du Théâtre organisent cette première rencontre entre des auteurs qui vivent, écrivent ou sont édités dans notre région, leurs lecteurs et le public.   Sont invités : 12 auteurs du coin et 12 groupes de lecteurs du coin ... En savoir plus »

Les Tréteaux de France investissent le Théâtre !

Les Tréteaux de France investissent le Théâtre !

Rassembler, aller à la rencontre, donner la parole, prendre le temps de l’écoute et de la transmission, sont autant d’initiatives inhérentes à la présence des Tréteaux de France. Le Centre Dramatique National et ses comédiens ont à cœur de conjuguer la création et la diffusion de leurs spectacles avec la formation et la pratique. C’est ... En savoir plus »

Reportage vidéo sur le Parcours Arts vivants / Arts visuels 13-14

Pour la deuxième édition du projet organisé par le Théâtre d’Auxerre, l’Espace des Arts Visuels de la Ville d’Auxerre et les Maisons de Quartier des nouveaux participants se sont investis pour apprivoiser les différents arts.   Découvrez leur progression avec ce reportage qui retrace le parcours de la saison 13-14.   Parcours Arts visuels / ... En savoir plus »

Photo 1 SHiNMu copie

À corps ouvert / suivi de / SHiNMu

Par Hsu Hai-wen / Par AToU

danse, arts numériques et musique contemporaine

Taïwan, Japon

 

L’Asie entre dans la danse, avec deux chorégraphes, l’une taïwanaise, l’autre japonaise, pour deux spectacles à l’esthétique résolument contemporaine.

On la dit gracieuse, époustouflante, ensorceleuse. Une certitude, Hsu Hai-wen est une artiste d’exception. Formée à Taïwan puis au Centre Chorégraphique National de Mathilde Monnier avant de rejoindre le Ballet Preljocaj, cette danseuse chorégraphe alterne création, interprétation et performance interdisciplinaire à Taïwan comme en Europe. Dans À corps ouvert, elle s’interroge sur le rôle du corps dans la relation qu’un individu noue avec ses semblables et avec toute culture, au fil d’un magnifique solo, pétri d’influences multiples.

Direction ensuite l’univers onirique de la chorégraphe japonaise Anan Atoyama. Cette artiste pluridisciplinaire développe une écriture à l’esthétique envoûtante, marquée par une scénographie toujours en mouvement. SHiNMu emmène ainsi le spectateur flotter dans un monde irréel et poétique, utilisant le langage du corps pour explorer le sujet de l’inconscience, à travers un processus créatif collectif. Sur le plateau habillé de tulle, la projection d’images numériques accentue l’imaginaire des corps libérés de leur contexte sociétal et culturel. Une interaction constante entre la danse, la musique, la lumière et la vidéo qui ouvre une dimension émotionnelle supplémentaire et des territoires inattendus.

Teaser SHiNMu from Compagnie AToU on Vimeo.

Visuel_Ubu_ roi paysage Les Dramaticules copie

Ubu roi

D’après Alfred Jarry / Par la Compagnie des Dramaticules

pseudo-farce

 

Jérémie Le Louët excelle dans la mise en scène de chefs-d’œuvre de la littérature, dont il réussit à donner des versions puissantes et résolument modernes. Son Ubu roi ne déroge pas à la règle. Fidèle à l’esprit d’Alfred Jarry, il restitue toute la puissance subversive et la violence sarcastique de cette pseudo-farce sur le pouvoir qui provoqua un des plus mémorables scandales de l’histoire du théâtre. Entre tragique et burlesque, il porte un regard nouveau et décapant sur cette histoire de monstres : celle d’un couple de tyrans qui vocifère, complote, se goinfre, se bat, trahit, s’enrichit et détruit sans vergogne, dans un déchaînement de pulsions incontrôlables. Dans cette « grande bouffe » barbare sont ainsi convoqués Shakespeare et son Macbeth, Pantagruel, Sganarelle, Faust, Hérode, Don Quichotte mais aussi quelques personnalités historiques des XXe et XXIe siècles… Un spectacle jouissif, électrisé par une troupe de comédiens à l’énergie euphorisante qui nous fait savourer toute la charge corrosive et l’actualité brûlante de cette farce intemporelle.

 

 

Gran Partita Vincent

Gran Partita & autres grands classiques

Par les professeurs du Conservatoire d’Auxerre

les Classiques d’Auxerre

 

Sous la direction de Gilbert Parrinello, le nouveau directeur du conservatoire d’Auxerre, ce concert met à l’honneur la virtuosité des instruments à vent à travers de grandes œuvres classiques, avec en point d’orgue la célèbre Sérénade en si bémol Majeur de Mozart, dite Gran Partita. Cette œuvre en sept mouvements, composée vers 1784, est en effet considérée comme l’une des plus belles pièces du répertoire de musique de chambre des vents. Elle est exceptionnelle notamment par sa formation (2 hautbois, 2 clarinettes, 2 cors de basset, 2 bassons, 4 cors et contrebasse) dont Mozart tire une multitude de couleurs instrumentales alternant les soli, les petits ensembles et les tutti. Ce déploiement continu de nouvelles combinaisons instrumentales permet au compositeur d’exprimer une infinie variété de caractères allant du grave au bucolique, du comique au majestueux… La richesse raffinée de l’écriture, l’exquis dosage des timbres, l’inépuisable invention, en font un des chefs-d’œuvre de la production mozartienne.

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)