Actualité

Pour participer aux ateliers proposés dans le cadre de la Fête de la science, inscrivez-vous dès maintenant au 03 86 72 24 24.

Retrouvez -nous au Théâtre samedi 24 septembre de 14h à 17h pour vos inscriptions à l’Atelier Théâtre-École et aux stages !

Nouveau !
La billetterie en ligne sera accessible pour les spectacles hors abonnement à partir du 27 septembre à 13 h 30.

Festival des Scènes d’Automne 2016

Festival des Scènes d’Automne 2016

Rencontres Amateurs du jeudi 22 au dimanche 25 septembre Les Amis du Théâtre organisent pour la quatrième fois des rencontres de théâtre amateur et cette année, ce sont 12 troupes venues d’Auxerre et sa région mais aussi d’Ancy-le-Franc, de Moutiers-en-Puisaye, de Migennes qui vous offriront leurs 13 derniers spectacles. Juste avant le démarrage de la ... En savoir plus »

Offre de mission Service Civique

Offre de mission Service Civique

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme ; seuls comptent les savoir-être et la motivation.   Seul théâtre de la Ville d’Auxerre, Le Théâtre est constitué sous forme associative en Délégation de Service Public et géré ... En savoir plus »

Présentation des ateliers Théâtre-École 15-16

Présentation des ateliers Théâtre-École 15-16

Par les stagiaires des ateliers Théâtre-École Travaux dirigés par Valérie Durin et Elvire Ienciu Entrée libre   Les stagiaires des ateliers Théâtre-École vous convient au Théâtre pour confronter leur travail de cette année au regard du public.   HISTOIRES MINIMALES Atelier 1 / Travaux dirigés par Elvire Ienciu samedi 28 mai à 19 h et ... En savoir plus »

le-fond-de-lair-effraie-complet-v2

Le fond de l’air effraie

Par Sophia Aram

Sur France Inter, Sophia Aram sonne l’heure de l’éveil à coups de pastilles de trois minutes, merveilles de candeur feinte et d’humour vachard. Humoriste et imitatrice de talent, armée d’un sens de la formule imparable, elle croque l’actualité, grande et petite, gaie, dérisoire ou tragique. C’est cet air du temps qu’elle a choisi de condenser dans Le fond de l’air effraie, un one-woman-show des plus décapants. Entre revue de presse, stand-up et sketches, elle s’attaque bille en tête à ses thèmes de prédilection : religion, laïcité, liberté d’expression… renvoyant à leur ridicule les faux prophètes et les extrémistes de tous bords, tel ce djihadiste québécois « niaiseux » qui vaut à lui seul le détour. Un exemple parmi une ribambelle de personnages traités tantôt avec cruauté, tantôt avec tendresse, toujours avec justesse par cette comédienne née. D’un registre à l’autre, la fine mouche virevolte, brocarde et s’amuse des travers d’une société en proie au doute. À l’heure où une marque d’eau minérale a plus d’abonnés sur Twitter qu’un prix Nobel, où « intello » est une insulte, où certains traquent les traces de gluten jusque dans le chou frisé… Il est urgent de rire !

Atelier lumiere

La Fête de la science

samedi 8 octobre de 14 h à 19 h

Découvrez les techniques qui nous plongent dans l’univers du théâtre. Expérimentez des ateliers ludiques pour partager savoir et savoir-faire.

Démonstrations et découverte de la fabrication numérique / tout public / de 14 h à 19 h

Par L’atelier des beaux boulons, le Fablab auxerrois

– Robot humanoïde Inmoov : présentation de deux spectaculaires spécimens de robots open-source imprimés en 3D
– Impression 3D et Drawbot, un robot qui dessine sur les murs
– Drone DIY et simulateur de vol : assemblage d’un drone DIY en direct, démonstrations techniques et vol restreint. Simulateur de vol pour les amateurs de sensations fortes !
– Vidéos de présentation Fablab : découvrez ces ateliers de fabrication, espaces de partage des savoirs-faire.

« Douce nuit », lecture vorace / + 8 ans / à 15 h, 15 h 30, 16 h / durée 15 mn
Par Claudine Creac’h et Brigitte Sapin, des Amis du Théâtre
Blottis bien au chaud sous votre couette, pouvez-vous imaginer ce qui se passe au fond du jardin ? Une douce nuit s’annonce pour vous, mais qu’en est-il de la sauterelle ? Claudine Creac’h et Brigitte Sapin revisitent cette nouvelle de Dino Buzzati, clin d’œil à la thématique de la Fête de la Science : « Santé et alimentation ».

Parcours découverte du théâtre / + 5 ans / à 14 h, 15 h 15, 16 h 45, 18 h / durée 1h

Découvre les recoins secrets du théâtre, au fil d’un parcours jalonné de surprises et d’expériences ludiques et sensorielles. Une visite par le prisme des 5 sens, ces filtres sensibles qui nous font aimer, ou non, les spectacles…

Atelier autour du goût / + 6 ans / de 14 h à 19 h / durée 15 mn
Par Bille de Sucre
Fraise, citron, chocolat et vanille… les goûts et les couleurs n’ont pas de secret pour toi ! En es-tu si sûr ? Un atelier pour tester ses papilles et surprendre tous les gourmands !

Atelier son  / + 8 ans / de 14 h à 19 h / durée 30 à 45 mn

Amuse-toi à tester différents effets sonores, visualiser les ondes sonores et à fabriquer ton instrument de musique !

Atelier lumière / + 6 ans / à 14 h, 16 h, 17 h 30 / durée 45 mn

La lumière noire, qu’est-ce que c’est ? On peut faire de la lumière avec un citron ? Combien de couleurs peut-on obtenir avec 3 couleurs ? Que se passe-t-il si j’éclaire une chaise rouge avec une lumière bleue ? Toutes les réponses sont ici !

Atelier Open Flash – Light Painting / + 8 ans / à 14 h, 15 h 15, 16 h 30, 17 h 45 / durée 45 mn

Peindre avec une lampe de poche ? Décomposer des mouvements en une seule photo ? C’est possible ! Une expérience à vivre pendant cet atelier de photographie.

Atelier machinerie / + 8 ans / à 14 h 45, 16 h 45, 18h15 / durée 30 mn

Sais-tu ce qu’il y a là-haut, 14 mètres au-dessus de la scène du Théâtre ? Deviens le temps d’un atelier le régisseur plateau du théâtre : celui qui fait tomber la pluie, s’envoler les comédiens et tomber le rideau !

Atelier de théâtre d’ombre / + 6 ans / à 14 h, 15 h, 16 h / durée 45 mn
Par la compagnie Plexus Polaire

La distance, le rythme, la lumière, le mouvement, le cadrage… autant de fondamentaux à comprendre pour s’initier au théâtre d’ombre, avant de se raconter une histoire… à travers les images.

16-17

Hyènes

Hyènes

De Christian Siméon / Par la compagnie Théâtre Charbon

OU LE MONOLOGUE DE THÉODORE-FRÉDÉRIC BENOÎT

Nous sommes en 1832. Confiné dans sa cellule, un homme vit ses dernières heures. Convaincu d’un double meurtre – celui de son amant et de sa mère – il sera bientôt guillotiné. Pour la justice, la cause est entendue… Mais pour nous, spectateurs ? Imaginé par l’auteur Christian Siméon à partir d’un fait divers réel, Hyènes est une invraisemblable expérience théâtrale qui nous place en situation de témoins face au personnage ambigu du prévenu, Théodore-Frédéric Benoît. Dans une proximité troublante, ce réprouvé plaide sa cause, esquive, avance comme lancé sur un ring, frappe avec les mots… Il cherche aussi à séduire, se faisant danseur de tango, intrigant, charmant, drôle… et vénéneux. Le metteur en scène Thierry Falvisaner a pris le parti du contraste pour rendre justice à ce texte étonnant : couleurs franches, musique fiévreuse, lumières syncopées… Tout un univers qui entre en dialogue avec la parole de ce personnage, remarquablement incarné par Arnaud Aldigé. La culpabilité de l’homme n’a jamais été établie. Alors, Théodore-Frédéric Benoît, victime de la société ou manipulateur ?

josephine-pierrebrandarebeccayoung2015_-4879

Joséphine. Le paradoxe du cygne

Par Pierre Branda

En partenariat avec le Musée d’Art et d’Histoire de la Ville d’Auxerre

 

À l’occasion de la parution de son dernier livre, Pierre Branda revient sur la vie et le parcours d’une femme d’exception qui ne s’appelait pas Joséphine de Beauharnais, mais Marie-Joseph-Rose Tascher de La Pagerie, ne devenant Joséphine que par la grâce de Napoléon. Mais la Créole cachait d’autres mystères. Elle avait la grâce du cygne, dont elle se fit un instrument efficace, au point d’être désignée comme « l’incomparable ». Mais, bien plus que ses prouesses et ses trahisons amoureuses réelles ou supposées, Pierre Branda fait apparaître la femme de réseaux, d’influence et d’argent, l’hostilité jamais démentie du clan Bonaparte à son égard et envers ses deux enfants, son goût pour la nature et les arts, et surtout son lien complexe et indéfectible avec Napoléon dont elle accompagna la vertigineuse ascension et ne connut pas la chute ultime. Loin de la légende noire comme des potins anecdotiques, il fait revivre une femme de tête autant que de corps au cœur de la grande histoire, dont elle sut tirer parti tout en subissant ses coups.

 

Autour du spectacle Napoléon à Sainte-Hélène, samedi 15 octobre

entre libre 16-17

ducha%c2%a6eble-carre%c2%a6u-mazaugues-6489

Napoléon à Sainte-Hélène

Par François-René Duchâble et Alain Carré

les Classiques d’Auxerre

 

Spectacle musical ou récital de théâtre ? Napoléon à Sainte-Hélène est avant tout l’œuvre de deux passionnés : le pianiste François-René Duchâble et le comédien Alain Carré. Ensemble, ils provoquent depuis vingt ans de passionnantes rencontres entre auteurs et compositeurs, formant une cordée artistique parfaitement accomplie et soudée par le désir de faire partager à tous les trésors de notre patrimoine littéraire et musical. À la clef, un jeu d’aller-retour sensible où les chefs-d’œuvre s’éclairent par le jeu des contrastes et l’intelligence de la rencontre. Avec ce Napoléon à Sainte-Hélène créé pour le centenaire de Waterloo, le duo fait l’exaltant pari de nouer un dialogue entre trois géants : Bonaparte, Victor Hugo, Ludwig van Beethoven. Sur scène, Alain Carré se fait passeur de mots, fervent et tout en justesse, tissant une partition entre le récit crépusculaire du mémorialiste Las Cases et les vers lumineux de Victor Hugo. Dans un dialogue attentif et complice, François-René Duchâble, interprète de renommée internationale à la fulgurante carrière, rend merveilleusement justice au climat de romantisme sombre, d’héroïsme et de recueillement qui parcourt les sonates de Beethoven, la Pathétique, la Tempête et la Sonate Au Clair de lune qu’il a choisies. Entre la musique et les mots, un accord parfait… qui s’enrichit ici exceptionnellement d’un clin d’œil au passé napoléonien d’Auxerre : quelques trésors liés au Maréchal d’Empire Davout et conservés dans la salle d’Eckmühl se sont invités dans la création !

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)