Actualité

Bonne nouvelle ! Nous avons pu reporter (pratiquement) l’ensemble des spectacles du mois de novembre avant la fin de la saison 2021.

Retrouvez toutes les dates à noter ici.

Vous ne pouvez pas venir aux dates de report proposées par le Théâtre, plusieurs choix vous sont proposés ici.

Suite aux dernières annonces gouvernementales, le Théâtre est fermé au public à partir du 30 octobre.
Nos pensées vont aux victimes, mais aussi aux personnels du monde la santé.
Le monde du spectacle vivant est évidemment particulièrement touché par cette nouvelle et l’équipe du Théâtre d’Auxerre travaille aux possibilités de report des spectacles initialement programmés jusqu’au 1er décembre. Il en va de même pour les actions culturelles.
L’avenir s’écrit sur scène

L’avenir s’écrit sur scène

Le Théâtre d’Auxerre est fermé au public, mais ses scènes n’en sont pas moins occupées ! Derrières les portes du théâtre, les compagnies, accompagnées de l’équipe du Théâtre continuent de créer leurs spectacles, dans l’attente de vous les montrer dans un contexte plus favorable. Le soutien à la création est l’une des missions principales de ... En savoir plus »

Scène d’automne 2020 / 5 spectacles les 26 et 27 septembre

Scène d’automne 2020 / 5 spectacles les 26 et 27 septembre

C’est la huitième année que les Amis du Théâtre organisent des rencontres de théâtre amateur. Restrictions dues aux difficultés techniques d’utilisation des salles liées au virus … nous ne pourrons vous offrir que cinq spectacles. Nous sommes très heureux, nous Amis du Théâtre, les cinq compagnies et le Théâtre de vous inviter à ce mini ... En savoir plus »

Danse et matière : stage de pratique / La mémoire de l’eau

Avec Nathalie Pernette, Cie Pernette

samedi 5 décembre de 14 h à 18 h

dimanche 6 décembre de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h

 

Ce week-end de stage sera l’occasion de plonger au cœur des thématiques de la prochaine création de la Compagnie Pernette La Mémoire de l’eau. Une vaste rêverie chorégraphique, une recherche au long cours autour de la relation de la danse, du mouvement et du son avec l’eau, pouvant tout autant s’exercer en espace public que scénique. Eau noire dans la profondeur nocturne ; eau trouble, double, entre matrice et noyade, naissance et abysses ; eau douce au toucher, fontaine de jouvence, baignée du chant des sirènes et des percussions liquides : venez goûter aux richesses thématiques de cet élément indispensable, en atelier de recherche, d’improvisation et de composition !

Auxerre fait son Angoulême

Par Aux’ID

du mardi 5 janvier au vendredi 5 février

Dessin en direct

samedi 9 janvier de 10 h à 17 h

Vernissage

samedi 9 janvier à 18 h

 

Draw’ID, le collectif de dessinateurs de l’association Aux’ID, revient une nouvelle fois en ce début d’année investir le Théâtre. Toujours en lien avec la programmation du Théâtre, chacun réalisera une planche de bande-dessinée présentant sa vision (décalée, ironique, satirique, ou non…) de l’esclavage, en écho au spectacle L’île des esclaves. Elles seront ensuite reproduites en grand format et exposées dans le hall. L’exposition sera accompagnée de la désormais traditionnelle fresque, réalisée en direct sur le mur du foyer bar, le samedi 9 janvier.

Les parents terribles

De Jean Cocteau / Par Christophe Perton

Un vaudeville sur fond de tragédie antique ? Fin des années 30, un Cocteau aux abois monte un brûlot aux résonances contemporaines. Terriblement drôle. 1938. Isolé, en butte à l’insuccès de ses récentes pièces, Cocteau renverse la table. Le public veut se divertir ? Le dramaturge brosse avec Les parents terribles un vaudeville à la mécanique implacable. Et fait mouche. Les salles sont combles, la critique est élogieuse, l’extrême droite se scandalise. C’est que tout le monde voit juste dans le jeu de l’auteur, qui tout en faisant fonctionner le vaudeville à plein régime, prend cette forme canonique du théâtre bourgeois à rebrousse-poil. Dans une famille sens dessus dessous, Yvonne, la mère voue un amour maladif à son fils Michel, qui voudrait s’unir à la jeune Madeleine. Georges, le père, est l’amant de Madeleine. Il est aussi aimé en secret par Léo, sœur d’Yvonne. Un cocktail détonnant qui donne à Cocteau l’occasion de « se faire le peintre fidèle d’une société à la dérive ». De revenir aussi à une certaine idée du théâtre. « J’ai essayé d’écrire une pièce qui, loin de servir de prétexte à une mise en scène, servirait de prétexte à de grands comédiens. » annonce-t-il. Message reçu par Christophe Perton qui réunit une distribution de haute volée – Charles Berling, Muriel Mayette, Maria de Meideros, Emile Berling, Zoé Schellenberg – pour enfourcher cette machine infernale à l’énergie comique redoutable.

Sur les traces de Sido

Par la compagnie du Bonheur Vert

Un Midi au Théâtre, c’est l’occasion de donner du temps au temps, de rompre le cours de la journée pour une parenthèse littéraire ou musicale – pourquoi pas les deux ? Bref, de croquer la vie. Colette était à cette enseigne un modèle. Artiste, femme libre, créature de cabaret qui ne craignait pas le scandale, figure littéraire du tout Paris, elle a toujours porté en elle comme un joyau l’empreinte d’une enfance bourguignonne simple et rurale, proche de la nature et du merveilleux. Ce goût de la vie doit beaucoup à sa mère Sido – pour Sidonie. Une femme aimante, tolérante et au fort caractère qu’elle a célébré tout au long de son œuvre. En textes et en chansons, Gaëlle About et Elsa Dupuy nous emmènent en balade champêtre sur les traces de cette figure révérée. Des souvenirs de l’enfance (Les Vrilles de la Vigne) aux pensées sur le temps passé (L’Étoile Vesper), les comédiennes personnifient différents “duos“. Colette et Sido, mais aussi Colette et sa propre fille Bel-Gazou (Histoires pour Bel-Gazou, Lettres à sa fille) voire même, Colette et son double littéraire Claudine. Un dialogue vivant et tendre tissé entre l’art, la nature et la vie… Tout Colette en somme.

Stage de pratique théâtrale

Avec Sébastien Valignat, Cie Cassandre

samedi 9 janvier de 14 h à 18 h

dimanche 10 janvier de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h

La Compagnie Cassandre mène depuis plusieurs années un travail de création en prenant appui sur l’actualité politique, des phénomènes sociaux ou des évènements historiques.

Nous vous proposons au cours d’un stage de pratique théâtrale de vous confronter à nos objets de recherche, en prenant appui sur des matériaux différents (journaux, textes politiques, de théâtre, poésie…), de venir chercher avec nous comment faire théâtre de notre histoire (qu’elle soit récente ou plus lointaine, avec un petit ou un grand H).

X

Inscription à la newsletter

Merci de renseigner le formulaire

S'inscrire à la newsletter

* requis
X

Les informations qui vous concernent sont destinées au Théâtre d’Auxerre.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (loi “Informatiques et Libertés” du 6 janvier 1978)